MAROC
19/12/2014 14h:37 CET | Actualisé 19/12/2014 15h:00 CET

Coupe du Monde: Sepp Blatter maintient sa confiance envers la Russie et le Qatar

Sepp Blatter, président de la Fifa, et Hassan Abdullah Al Thawadi, secrétaire général du comité suprême d'organisation Qatar 2022
Google CC
Sepp Blatter, président de la Fifa, et Hassan Abdullah Al Thawadi, secrétaire général du comité suprême d'organisation Qatar 2022

FOOTBALL - Le président de la Fifa a réaffirmé, vendredi 19 décembre à Marrakech, qu’il ne reviendrait pas sur l’attribution des Coupes du monde à la Russie et au Qatar. Ceci, malgré les soupçons de corruption qui pèsent sur les attributions des Mondiaux 2018 et 2022.

"Il faudrait vraiment qu'il y ait un séisme, de nouveaux éléments extrêmement importants pour retirer l’organisation du Mondial 2022 au Qatar" a déclaré Sepp Blatter au cours d une conférence de presse

Cette déclaration intervient alors que le procureur fédéral américain Michael J.Garcia, chargé de l’enquête sur l’attribution des Mondiaux 2018 et 2022 à la Russie et au Qatar, vient de démissionner, furieux, de ce qu’il estime être un manque de transparence.

Droit dans ses bottes, Sepp Blatter n’a fait qu’une concession en affirmant avoir demandé “au comité exécutif de voter en faveur de la publication du rapport” de Garcia une fois “toutes les procédures d’enquêtes” terminées.

La Fifa se garde donc bien d'annoncer que le texte sera livré en intégralité. Ce qui ressemble à un petite avancée pour rétablir la confiance du public.

Le président de l'UEFA Michel Platini, très critique sur la gestion Blatter, s'est tout de même félicité de la publication du texte et y a vu "un pas dans la bonne direction". "Reste à espérer que le rapport puisse être publié dans les meilleurs délais. Il en va de la crédibilité de la Fifa", a-t-il ajouté.

LIRE AUSSI:Mondiaux 2018 et 2022: La Fifa se réunit à Marrakech dans un contexte explosif

Retrouvez les articles du HuffPost Maroc sur notre page Facebook.