ALGÉRIE
18/12/2014 14h:21 CET | Actualisé 18/12/2014 14h:49 CET

La lutte contre le terrorisme et le trafic de drogue au menu de la visite de Cazeneuve à Alger

Nejma Rondeleux pour le HuffPost Algérie

Le ministre français de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a tenu une conférence de presse ce jeudi 18 décembre à la résidence des Oliviers à Alger pour faire part des axes sur lesquels ont tourné les échanges avec les officiels algériens qu’il a rencontré dans la matinée. Une visite qui avait pour objet, a-t-il indiqué, "l’approfondissement des échanges entamés dans le cadre du comité intergouvernemental de haut niveau organisé début décembre à Paris, notamment en matière de sécurité intérieure et de lutte antiterroriste".

Bernard Cazeneuve a ainsi estimé que "la police algérienne a atteint un niveau comparable à celui de la police française en matière de lutte contre le crime organisé et la relation entre les deux polices est tournée plutôt vers l’échange d’expériences que vers la coopération classique".

Et d’ajouter: "La police algérienne dispose de cadres de très haut niveau notamment dans les domaines de police scientifique et de lutte contre les filières organisées du crime comme les trafiquants de drogue".

Lutte antiterroriste

S’agissant de la lutte contre le terrorisme, Bernard Cazeneuve a tenu à exprimer "la reconnaissance et les remerciements" de la France pour "la mobilisation et l’engagement des services algériens de sécurité" au lendemain de l'assassinat de son compatriote Hervé Gourdel.

Quant aux consultations entre l’Algérie et la France sur les dialogues inter-libyens et inter-maliens, Cazeneuve a révélé qu’il a discuté avec les officiels algériens rencontrés dans le cadre de cette visite des volets qui relèvent de sa compétence, tout en expliquant qu’il ne pouvait parler de la teneur de ces échanges. "C’est le Premier ministre et mon collègue chargé de la défense qui sont habilités à communiquer. Je me contente de ce qui du domaine de ma compétence", a-t-il dit.

Le ministre Cazeneuve qui a rencontré le Premier ministre Abdelmalek Sellal, son homologue de l’Intérieur Tayeb Belaiz et celui des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohamed Aïssa, a noté que les échanges ont également porté sur les modalités d’organiser la formation des imams afin qu’ils puissent répandre les vraies valeurs de l’Islam.

LIRE AUSSI:Bernard Cazeneuve à Alger dénonce l'islamophobie: "On ne laissera rien passer!"

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.