MAROC
12/12/2014 10h:08 CET

Dopage: Dix athlètes marocains suspectés selon "The Telegraph"

Dopage: Dix athlètes marocains suspectés selon "The Telegraph"
ZaldyImg/Flickr
Dopage: Dix athlètes marocains suspectés selon "The Telegraph"

SPORT – Coup dur pour l’athlétisme mondial. Le quotidien britannique The Telegraph a eu accès cette semaine à une liste de 225 athlètes de 39 pays ayant fourni des tests sanguins "douteux" lors de contrôles anti-dopage. Dix sportifs marocains figurent dans cette liste.

The Telegraph ne donne pas les noms des athlètes mais indique que certains sportifs connus figurent dans le document. Le quotidien, qui s’appuie sur des informations dévoilées en début de semaine par la chaîne allemande WDR, indique également que l’Association internationale des fédérations d’athlétisme (IAAF) aurait fermé les yeux, entre 2006 et 2008, sur 150 cas d’athlètes dont les échantillons sanguins étaient suspicieux.

L’IAAF s’est immédiatement défendue dans un communiqué, expliquant qu’avant de créer le passeport biologique pour les athlètes en 2009, elle ne disposait pas de "données fiables et comparables" pour obtenir un résultat harmonisé.

Le Maroc à la septième place

Parmi les nationalités concernées par les tests, la Russie occupe la tête de liste, avec 58 athlètes soupçonnés d’avoir eu recours à des produits dopants. Avec dix athlètes suspectés, le Maroc occupe la septième place du classement à égalité avec l’Ethiopie, derrière le Kenya (25), l’Espagne (12), la Grèce (12), l’Ukraine (11) et la Roumanie (11).

Dans le monde arabe, le Maroc occupe la première place. Dans la liste figurent également un Tunisien, deux Bahreïnis, quatre Qataris et un Saoudien. Les autres pays arabes ne sont pas cités.

Des précédents

Le milieu de l’athlétisme marocain a été entaché à plusieurs reprises par des cas de dopage qui ont défrayé la chronique. Lors des Jeux olympiques de Londres en 2012, trois athlètes, Meriem Selsouli, Abderrahim Goumri et Amine Laâlou ont été contrôlés positifs aux tests de dopage et exclus de la compétition.

L’athlétisme n’est pas la seule discipline concernée: le footballeur marocain Hamza Abourrazzouk avait également été suspendu en octobre 2013 par la FIFA après un contrôle positif à un produit dopant. Le Lion de l’Atlas n’a pas pu fouler les pelouses pendant six mois.

LIRE AUSSI:Mon corps, ma bataille: Ces bodybuilders marocains

Retrouvez les articles du HuffPost Maroc sur notre page Facebook.