MAROC
04/12/2014 09h:54 CET

Le peintre Hassan El Glaoui évoque ses souvenirs avec Winston Churchill

Hassan El Glaoui et Winston Churchill
Hassan El Glaoui et Winston Churchill

PEINTURE - Dans une interview accordée au quotidien français Le Figaro, le célèbre peintre marocain Hassan El Glaoui, aujourd’hui âgé de 91 ans, évoque ses souvenirs avec l’ancien Premier ministre britannique.

Fils du dernier pacha Thami El Glaoui, le peintre, connu pour ses nombreux tableaux de chevaux, se souvient de la première fois où il rencontra Winston Churchill. Il était alors âgé d'à peine vingt ans. "C'était dans les années 1940, 1943 peut-être. Nous n'habitions pas la maison de mon père, mais celui-ci voulait que tous ses fils soient là pour recevoir son grand ami, le Premier ministre britannique", confie-t-il.

C’est notamment grâce à Churchill que le peintre doit – en partie – sa carrière: "Je suis très reconnaissant qu'il ait dit à mon père que j'avais du talent et qu'il fallait me laisser poursuivre une formation académique à Paris", rappelle Hassan El Glaoui. "Mon père voyait en effet en Churchill un grand homme (…), ce qui l'a poussé à l'écouter de façon certaine".

S’il l’a vu à plusieurs reprises lors de réceptions données en son honneur à Marrakech, Hassan El Glaoui ne se rappelle pas avoir eu de rencontre "en tête-à-tête" avec le ministre.

"Entre 1952 et 1960, à Paris, je l'ai invité deux ou trois fois à des vernissages de mes expositions, mais il a dû décliner, car sa santé ne le lui permettait plus", raconte-t-il.

Il garde néanmoins le souvenir d’un homme "au destin fabuleux et aux multiples talents", dont celui de peintre. En janvier dernier, Marrakech avait d’ailleurs accueilli une "exposition-miroir" de tableaux de Winston Churchill et Hassan El Glaoui.

Cent ans après la naissance de l’homme d’Etat britannique, et bientôt cinquante ans après sa mort, plusieurs événements sont organisés en hommage à cette figure politique du XXème siècle. Le 17 décembre, à Londres, se tiendra une vente aux enchères rassemblant un certain nombre de ses toiles.

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost Maroc sur notre page Facebook.