MAROC
28/11/2014 03h:13 CET | Actualisé 28/11/2014 04h:02 CET

Violences faites aux femmes au Maroc: La loi sera adoptée avant fin 2014

Hibr/Flickr

LÉGISLATION - Présenté en 2013, le projet de loi sur la violence faite aux femmes sera adopté avant la fin de l’année.

Dans sa mouture actuelle, le texte de loi élaboré par le ministère de la Solidarité, de la Femme, de la Famille et du Développement social, propose de pénaliser plusieurs actes de violences, comme le harcèlement sexuel, le mariage forcé, la dilapidation de l’argent du ménage ou encore l'atteinte à l'intégrité du corps de la femme.

Côté peines, le harcèlement sexuel sera puni de l’emprisonnement d'un mois à deux ans, assorti d'une amende de 1.000 à 3.000 dirhams.

Forcer une femme à se marier, sera passible d’une peine de trois à six mois de prison assortis d’une amende de 2.000 à 10.000 dirhams…

Concernant le viol conjugal, il ne fera pas partie des actes de violence concernés par ce projet de loi.

Bassima Hakkaoui en charge du ministère de la famille a d’ores et déjà commencé à préparer le terrain avec une campagne sous le thème "Wash takbal tkoun chmata? La violence à l'égard des femmes n’est pas synonyme de force mais de faiblesse".

La campagne, qui se poursuit jusqu’au 10 décembre, vise à mettre la lumière sur les violences dont sont victimes les femmes.

Des spots de sensibilisation des rencontres sont prévus à Tanger, El Jadida, Kénitra, Sefrou, Taza, Taroudant, Beni Mellal et El Hajeb.

Pour rappel, 6 Marocaines sur 10 ont été victimes de violences, selon les dernières statistiques du Haut commissariat au plan révélées en 2011.

Retrouvez les articles du HuffPost Maroc sur notre page Facebook.