MAROC
28/11/2014 13h:59 CET

Alcootest au Maroc: Boire ou conduire, il faut choisir...

Day 237

For FGR: 'Let's drink on flickr Mondays'

Kinda looks like I live in a cave!

[Edit 11 Oct 2009: Just found this blogged here: <a href="http://cafeylecturas.blogspot.com/2009/06/fue-un-27-de-junio.html" rel="nofollow">cafeylecturas.blogspot.com/2009/06/fue-un-27-de-junio.html</a> and here <a href="http://www.mindhacks.com/blog/2009/05/binge_and_tonic.html" rel="nofollow">www.mindhacks.com/blog/2009/05/binge_and_tonic.html</a> - how cool!]

Texture by BellezaArtStock - grateful as ever!
Loving Earth/Flickr
Day 237 For FGR: 'Let's drink on flickr Mondays' Kinda looks like I live in a cave! [Edit 11 Oct 2009: Just found this blogged here: <a href="http://cafeylecturas.blogspot.com/2009/06/fue-un-27-de-junio.html" rel="nofollow">cafeylecturas.blogspot.com/2009/06/fue-un-27-de-junio.html</a> and here <a href="http://www.mindhacks.com/blog/2009/05/binge_and_tonic.html" rel="nofollow">www.mindhacks.com/blog/2009/05/binge_and_tonic.html</a> - how cool!] Texture by BellezaArtStock - grateful as ever!

CONDUITE - Fermeté, point bar. C’est semble-t-il, le mot d’ordre de la police, qui déploie progressivement l’éthylotest dans la plupart des grandes villes du pays: Casablanca, Rabat, Marrakech, Tanger, Agadir…

Dans la capitale économique, "l’alcootest ne concerne pour le moment que certaines artères, notamment celles qui mènent vers Ain Diab", confie une source policière au HuffPost Maroc.

Mais alors, que risquent les contrevenants?

Est punie d’un emprisonnement de six moi à un an "toute personne qui, même en l'absence de tout signe d'ivresse manifeste, conduit un véhicule, alors qu'elle se trouve en état d'ivresse ou sous l’influence de l'alcool caractérisé par la présence dans l'air expiré ou dans le sang d'un taux d'alcool fixé par l'administration ou sous l'influence de substances stupéfiantes ou sous l'effet de certaines substances médicamenteuses contre-indiquées pour la conduite d'un véhicule".

Le tout assorti d’une amende de 5.000 à 10.000 dirhams et de la suspension du permis de conduire de six mois à un an.

"Le déploiement de l'alcootest se fait progressivement depuis plus d'un mois, après une grande campagne de sensibilisation. Nous sommes déterminés à faire appliquer la loi", assure une source du département de Najib Boulif, ministre délégué auprès du chef de gouvernement chargé des Affaires générales et de la gouvernance.

Pas question donc de trouver un terrain d’entente, si l’on en croit les officiels. " J’ai essayé de faire amende honorable, mais ça n’a pas marché. J’ai tenté de m’arranger, pareil. J’ai fini par payer 5.000 dirhams", nous confie ce Casablancais dont le test s’est révélé positif.

Que risque-t-il en cas de récidive? Les peines ainsi que la durée de la suspension du permis de conduire sont portées au double. "Est en état de récidive, l'auteur qui commet l'infraction dans les cinq (5) ans qui suivent une condamnation ayant acquis la force de la chose jugée pour des faits similaires", précise l’article 183 du code de la route.

Selon les dernières statistiques du ministère de l’Equipement, l’alcool est la deuxième cause d’accidents au Maroc avec une moyenne de 3.500 morts et 10.000 blessés par an.

Retrouvez les articles du HuffPost Maroc sur notre page Facebook.