ALGÉRIE
26/11/2014 09h:56 CET | Actualisé 26/11/2014 10h:07 CET

Un des auteurs de l'assassinat du Français Hervé Gourdel a été éliminé par l'ANP en octobre dernier

Capture ecran

Un des terroristes qui ont assassiné, fin septembre dernier, le ressortissant français Hervé Gourdel a été éliminé par les forces de l'armée nationale populaire lors d'une opération antiterroriste.

C'est du moins ce qu'a déclaré aujourd'hui le ministre de la justice Garde des sceaux Tayeb Louh à la presse en marge d'une séance plénière de l'Assemblée populaire nationale (APN) consacrée au vote des projets de loi sur la création d'un fonds de pension alimentaire pour les femmes divorcées exerçant le droit de garde des enfants et sur les mutuelles sociales.

M. Louh a indiqué mercredi à Alger qu'un des terroristes qui ont assassiné, fin septembre dernier, le ressortissant français Hervé Gourdel a été éliminé par les forces de l'armée nationale populaire lors d'une opération antiterroriste.

"Il ressort de l'enquête sur l'assassinat du ressortissant français Hervé Gourdel que l'un des auteurs de ce meurtre, identifié

auparavant, a été éliminé en octobre dernier par les éléments de l'ANP dans le cadre d'une opération antiterroriste", a déclaré M. Louh.

"L'enquête préliminaire dans cette affaire a permis d'identifier un nombre de terroristes responsables de l'enlèvement et de l'assassinat du touriste français, parmi lesquels figure le terroriste éliminé par les éléments de l'ANP", a-t-il précisé.

LIRE AUSSI:

Concernant l'enquête sur l'assassinat, en 1996, des moines de Tibhirines, le ministre de la justice a fait savoir que la mission de la justice algérienne dans cette affaire, comme dans d'autres, était d'oeuvrer dans le cadre de la loi pour faire la vérité dans la pondération et conformément aux us et traditions en vigueur en la matière".

"Cette Affaire est soumise au niveau du pole judiciaire compétent du tribunal de Sidi M'hamed et le juge d'instruction fait le nécessaire conformément à la loi, a-t-il enchaîné assurant que la coopération entre la justice algérienne et son homologue française "se déroule dans de bonnes conditions".

"Il y a une coopération entre la justice algérienne et la justice française sur plusieurs affaires. Les deux parties travaillent dans le respect de la loi et de la souveraineté de chaque Etat et sur la base des accords judiciaires liant les deux pays", a encore soutenu M. Louh.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.