MAROC
25/11/2014 14h:53 CET | Actualisé 25/11/2014 15h:03 CET

"Love me Tinder": Ils filment trois mois de rencontres sur l'appli qui fait le buzz (VIDÉOS)

Tinder signifie "faire des étincelles"
Tinder signifie "faire des étincelles"

RENCONTRES 2.0 - En France, une journaliste et un caméraman ont testé pendant trois mois les rencontres amoureuses via l’application Tinder, qui cartonne dans le monde entier. De cette expérience, ils en ont tiré un documentaire, quelques bonnes surprises, mais aussi le sentiment d’être un produit de plus dans le supermarché de l’amour 2.0.

Face au phénomène Tinder, application mobile qui enregistre plus de dix millions de "matches" par jour (le moment où deux utilisateurs indiquent leur attirance réciproque après avoir "liké" leur photo), une journaliste française et un de ses amis ont décidé de s’inscrire et de filmer leurs rencontres ainsi que les témoignages de nombreux autres utilisateurs, hommes et femmes, jeunes et moins jeunes, afin de "parler de l’amour moderne".

"Comme on est dans une période difficile, tous les trucs qui peuvent limiter la peur de l’autre sont bons à prendre", analyse la journaliste dans le documentaire. "Sur Tinder, tu n’as pas de râteau, et ça t’évite d’aborder une fille dans la rue. Et puis si tu couches le premier soir, ça t’évite de t’attacher sentimentalement".

Mais après l’excitation des premières discussions qui flattent l’égo et des "dates" qui s’enchaînent vient le temps des déceptions, entre ceux dont le profil ne correspond pas vraiment à leur photo, ou ceux qui n’attendent rien d’autre qu’un coup d’un soir.

Si la journaliste concède que Tinder présente certains avantages, et permet d’entrer plus facilement en contact avec des célibataires sans avoir quasiment besoin de sortir de son canapé, elle déplore le côté superficiel de l’application: "Tu restes toujours en surface. Si un mec ne te plaît pas, tu sais qu’il y en a des centaines d’autres, donc tu ne cherches plus à connaître les gens en profondeur".

L’application, dont le nom signifie en anglais "faire des étincelles", a été lancée en 2012 et a connu un succès retentissant aux quatre coins de la planète, notamment au Maroc.

Retrouvez les articles du HuffPost Maroc sur notre page Facebook.