ALGÉRIE
19/11/2014 06h:10 CET

Pour 2015, Caarama Assurances de personnes prévoit de détenir 30% du marché algérien

HuffPost Algérie

Caarama Assurances, filiale de la Compagnie Algérienne d’Assurance et de Réassurance (CAAR), lancera prochainement de nouveaux services pour assurer les athlètes et les étudiants, a-t-on appris mardi, 18 novembre, lors d’une conférence de presse animée par le Directeur Général Mokhtar Naouri et autres cadres de la filiale.

Une nouvelle formule qui s’inscrit, à l’image de nombreuses autres améliorations, dans le cadre de la "modernisation et de l’innovation du produit" de Caarama, explique Mounir Ghernouti, directeur technique de "l’assurance vie" du "leader algérien en assurance de personnes".

Intitulé "Riadhi", ce produit s’adresse aux ligues algériennes sportives souhaitant mettre en place un système de prévoyance accidentelle pour les athlètes, entraîneurs et dirigeants sportifs licenciés. Elle couvre le cas de décès accidentel, les frais de soins dentaires et optiques, ainsi que l’invalidité partielle ou totale du bénéficiaire.

Caarama Assurances lance également une gamme estudiantine de son offre d’assurance voyage, "Moussafer Student", qui assure les étudiants et stagiaires en formation diplômantes à l’étranger. Une assurance qui comprend entre autres le rapatriement en cas d’accident corporel, les frais médicaux, l’annulation du voyage et la défense juridique.

L’assurance vie "Hayati" de la filiale de la CAAR s’adresse tout autant aux étudiants, les assurant cette fois-ci contre les accidents corporels qui peuvent survenir lors des activités estudiantines dans le territoire algérien.

Mounir Ghernouti n’a pas manqué lors de cette conférence de présenter d’autres gammes en cours d’élaboration, notamment le produit "Methenni". Caarama Assurances offre à tout bénéficiaire la possibilité de protéger et couvrir leurs proches, en cas de décès de l’assuré.

Un chiffre d’affaires record en 2015 ?

Créée en 2011 "dans un contexte difficile", la filiale de la Compagnie Algérienne d'Assurance et de Réassurance "n’a pas cessé d’évoluer", a indiqué Mokhtar Naouri, "en dépit des nombreuses difficulté et obstacles auxquelles nous avons eu à surmonter".

Après un chiffre d’affaires de 900 millions de dinars durant les six premiers mois de son existence, Caarama a généré 1.7 milliard de dinars en 2012, avant d’atteindre 1.9 milliards de dollars en 2013.

"A la clôture de l’année 2014, l’entreprise devrait générer un chiffre d’affaires de 1.7 milliard Da", espèrent ses cadres lors de cette conférence.

Une baisse qui ne devrait pas faire long feu, puisque la filiale table sur un chiffre d’affaires de 2.3 milliards Da en 2015, avec 30% des parts du marché des assurances de personnes.

Des prévisions réalisables pour M. Nouari, à travers notamment la modernisation de la gestion et du management de Caarama Assurances, basée sur "la compétence, l’innovation et l’esprit d’équipe".

La sensibilisation, un défi à relever

Une réussite qui devrait également s’axer sur la communication et la sensibilisation des algériens à l’égard des assurances, à l’heure où d’autres alternatives s’offrent à eux pour couvrir un accident ou un crédit bancaire.

"La majorité des algériens choisissent d’autres alternatives au détriment des assurances", explique M. Nouari.

"Ils préfèrent recourir à des prêts auprès de leurs proches que de s’adresser à tout autre organisme d’assurances", constate-t-il.

Une tendance que le Directeur Général de Caarama explique par l’absence d’une "culture" favorable aux services d’assurances chez les Algériens. Une "culture" qu’il faudrait "répandre avec une communication efficace et des opérations de proximité.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.