18/11/2014 12h:24 CET | Actualisé 18/11/2014 15h:17 CET

Maroc: Une approche humaine pour reloger les habitants des bidonvilles

HABITAT- Donner une dimension humaine au relogement des habitants des bidonvilles, c’est en substance l’idée de la convention-cadre signée le 17 novembre entre le holding Al Omrane et l’Agence de développement social.

“Le relogement est un changement difficile. On éloigne les bidonvillois de leurs voisins, de leur histoire, de leur mémoire. Un accompagnement est donc nécessaire”, déclare au HuffPost Maroc Bassima Hakkaoui, ministre de la Solidarité, présente lors de l’événement.

C’est une première pierre dans l’ingénierie sociale, qui a fait défaut jusqu’ici dans toutes les opérations de relogement des bidonvillois.

La première ville à bénéficier de ce partenariat est Temara, où quelque 3.278 familles seront bientôt relogées. Comment la population va-t-elle accompagnée? “Nous allons créer des espaces d’animation pour leur permettre de s’intégrer dans leurs nouveaux quartiers”, promet Bassima Hakkaoui.

Une fois le programme de Temara bouclé, d’autres villes suivront. Côté financements, les chiffres n’ont pas encore été dévoilés. Ce qui est sûr, c’est que l’Agence française de développement (AFD) mettra la main à la poche avec une subvention de 600.000 euros.

Retrouvez les articles du HuffPost Maroc sur notre page Facebook.