MAROC
13/11/2014 06h:59 CET | Actualisé 15/12/2014 10h:00 CET

Casablanca: Quatre effondrements en l'espace de cinq mois (VIDÉO)

INFRASTRUCTURES – 25 morts, une soixantaine de blessés et des dégâts matériels conséquents… En l’espace de quelques mois, neuf habitations se sont effondrées à Casablanca.

14 décembre 2014

L'effondrement de trois maisons menaçant ruine dans le quartier Arsat Ben Slama, au niveau de l'Avenue Royale, provoque la mort de deux personnes, ensevelies sous les décombres. Une troisième, bloquée dans les gravas, est sauvée, et cinq autres sont légèrement blessées. Sur 14 familles qui habitaient dans les bâtiments délabrés, deux avaient refusé de partir suite à une opération préventive qui devait conduire à la démolition des vieilles bâtisses.

11 novembre 2014

Rue Guelmima, ancienne médina de Casablanca. Il est environ deux heures du matin dans la nuit de lundi à mardi quand les façades d’une maison cèdent, transformant l’habitation en un amas de ruines. Aucun mort ni blessé grave à déplorer, mais le pire a été évité de justesse.

8 août 2014

À peine un mois après le drame de Bourgogne, toujours dans l’ancienne médina, à Derb Taliane plus précisément, deux maisons de quatre étages s’effondrent encore. Aucun dégât humain n’a été enregistré, car les autorités avaient demandé aux habitants de quitter leurs maisons.

11 juillet 2014

Trois immeubles s’effondrent dans le quartier Bourgogne, sur le boulevard Mehdi Ben Barka. Bilan: 23 morts et une cinquantaine de blessés. Bien qu’une enquête ait été diligentée en juillet, les causes du drame restent encore inconnues. Dix personnes, dont un moqaddem (agent d’autorité), des techniciens municipaux, un ingénieur d'état et les deux fils du propriétaire, sont poursuivies pour "homicide involontaire", "non respect des lois en vigueur sur la construction", "corruption" et "falsification de documents administratifs". La prochaine audience de leur procès, ouvert le 15 octobre, aura lieu le 14 novembre.

Retrouvez les articles du HuffPost Maroc sur notre page Facebook.