ALGÉRIE
09/11/2014 11h:52 CET | Actualisé 09/11/2014 11h:59 CET

Des véhicules non conformes aux normes internationales à l'origine de 70% accidents

Facebook/Inforraficalgerie

Des véhicules importés, non conformes aux normes internationales et interdits en Europe, provoquent près de 70% des accidents de la route, révèle aujourd’hui 9 novembre l’Organisation Nationale des Transporteurs Algériens (ONTA) dans un rapport cité par le quotidien Echorouk.

Les conducteurs âgés entre 25 et 49 ans provoquent 62% des accidents. Ceux possédant un permis datant de moins de 6 ans provoquent quant à eux près de 60% des "chocs routiers", ce "qui démontre l’incompétence des auto-écoles algériennes", selon le même rapport.

A la lumière de ces statistiques, l’ONTA recommande au ministère des Transports la modernisation et l’instauration d’auto-écoles pédagogiques, basée sur une simulation de conduite préalable à l’examen "réel".

L’organisation révèle également que 30% du nombre total d’accidents sont issus des excès de vitesse et des dépassements dangereux, invitant une nouvelle fois les autorités à poursuivre les campagnes de sensibilisation et de sécurisation contre ce phénomène très récurrent en Algérie.

L’Organisation nationale des transporteurs algériens appelle par la suite le ministère de l’Industrie et des Mines à retirer près de 4 millions de véhicules privés, pour les remplacer par 100.000 autobus, selon un plan d’action préétabli par le secteur.

LIRE AUSSI: Les Algériens dépensent près de 2.4 milliards Da par mois dans des bus archaïques

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.