ALGÉRIE
07/11/2014 06h:01 CET | Actualisé 07/11/2014 06h:21 CET

Une "erreur humaine" à l'origine de l'accident de train à Alger

WASS

L’accident du train Alger-Thénia intervenu mercredi 5 novembre au matin à l’entrée de la gare d'Hussein Dey à Alger, faisant un mort et une centaine de blessés, serait dû à une "erreur humaine", a indiqué, hier, jeudi la commission d'enquête ministérielle dans son rapport préliminaire.

"Suite aux premières lectures et analyses des enregistreurs des données de circulation du train (boites noires), il semblerait que le déraillement a été causé par la vitesse élevée du train au moment de son engagement sur la voie déviée, qui a été enregistrée à 108 km/h alors que la vitesse requise sur une voie déviée est limitée à 30km/h", précise le rapport cité par l’agence de presse algérienne APS.

La commission d'enquête a également relevé que "la voie ferrée et les installations de sécurité étaient en bon état de fonctionnement" et la "visibilité des signaux était bonne".

Reprise du trafic

"Cette erreur serait due à une mauvaise interprétation de la signalisation par le conducteur du train ou bien une non observation des instructions mises en place au niveau du poste d'aiguillage, relatives à l'arrêt obligatoire s'agissant d'une voie déviée ou éventuellement à la conjugaison de ces deux probabilités", ajoute le rapport préliminaire de la commission d'enquête ministérielle.

"L'enquête en cours devra déterminer les causes et responsabilités de l'accident", a conclu la même source.

LIRE AUSSI:A l'hôpital Mustapha Pacha, choc et soulagement chez les blessés du déraillement du train

Le trafic ferroviaire en partance d'Alger a repris progressivement jeudi a indiqué la Direction générale de la Société nationale de transport ferroviaire (SNTF).

Le train Alger-Oran a démarré normalement à l'heure habituelle de la gare ferroviaire Agha avec un arrêt à Blida, a précisé la même source.

Le directeur général de l'hôpital Mustapha Pacha, Rabah Bara, avait indiqué que les services d'urgences de son établissement ont accueilli 93 blessés qui ont tous quitté l'hôpital à l'exception de quatre placés en observation médicale.