31/10/2014 14h:34 CET | Actualisé 23/11/2014 10h:30 CET

Aide directe aux veuves marocaines: Benkirane obtient gain de cause

veuve
Shutterstock / marylooo
veuve

SOCIAL - Voulu par Abdelilah Benkirane, le décret  relatif à l'aide directe aux veuves en situation précaire et en charge d’enfant a été adopté, le 30 octobre, par le gouvernement. L’aide en en quatre points.

Près de 300.000 veuves en bénéficieront

Abdelilah Benkirane avait, auparavant, estimé le nombre de veuves au Maroc pouvant en bénéficier à 600.000. Il s'est ravisé par la suite, et a annoncé le chiffre de 300.000. Néanmoins, l'estimation est temporaire, aucun nombre précis de bénéficiaires n'ayant été établi pour l'instant.

Le montant de l'aide variera entre 350 et 1.050 dirhams

Les veuves ayant un enfant recevront une allocation de 350 dirhams, celles avec deux enfants 700 dirhams. Les veuves mères de plus de deux orphelins bénéficieront de 1.050 dirhams par mois, maximum de l’aide fixé par le décret.

L'aide sera soumise à conditions

En bénéficieront uniquement les veuves en situation précaire, avec des enfants scolarisés dont l’âge ne dépasse pas 21 ans. En revanche, les orphelins handicapés ne sont soumis à aucune condition d'âge ou de scolarité.

Certains partis politiques s'y opposent

Initialement prévue dans le projet de loi des finances 2014, cette mesure avait suscité la polémique au sein du gouvernement Benkirane. Certains partis de l'ancienne majorité, dont l'Istiqlal, y voyaient une manœuvre électoraliste du PJD afin de s’attirer les faveurs de l’électorat des couches populaires en prévision des élections communales de 2015. La contestation ayant faibli suite au remaniement ministériel, Benkirane a donc hâté Mohamed Boussaid, le ministre des Finances, de préparer les textes de loi relatifs à l'aide directe aux veuves.

Retrouvez les articles du HuffPost Maroc sur notre page Facebook.