ALGÉRIE
25/10/2014 09h:51 CET | Actualisé 25/10/2014 09h:51 CET

Une partie de la citadelle d'Alger prochainement livrée

Wikimedia Commons

Une partie de la citadelle d’Alger, bâtiment datant du 16e siècle, sera bientôt livrée, a annoncé Abdelwahab Zekagh, directeur de l’Office de gestion et d’exploitation des biens culturels (OGEBC), rapporté vendredi 24 octobre par l’APS, en marge d’une visite de travail de la ministre de la Culture, Nadia Labidi, et du wali d’Alger, Abdelkader Zoukh.

La citadelle d’Alger, située dans la Casbah, est actuellement en restauration. Elle devrait accueillir au terme de ses travaux un "grand musée", en plus "d’un espace multimédia et d’une résidence d’hôtes".

LIRE AUSSI: Alger attendra encore sa friche culturelle: les abattoirs ne seront pas transformés en lieu artistique

Tandis que certaines parties du bâtiment politique et militaire sont en cours de finition, tel le quartier des janissaires, restauré à plus de 70%, d’autres sites, en l'occurrence la Mosquée du Dey et le Palais des Beys, sont toujours en phase d’étude.

La citadelle d’Alger, à l’image d’autres chantiers, "devrait être accessible pour les universitaires, les étudiants et artisans stagiaires, pour renforcer la formation dans le domaine de la restauration" et la réhabilitation, a annoncé la ministre de la Culture.

Le chantier de restauration de la Mosquée de Ketchaoua et les fouilles archéologiques préventives de la Place des Martyrs ont également été inspectés par Nadia Labidi.

Des fouilles seront d’ailleurs entamées par le Centre National de Recherche Archéologique dans les limites ouest de ce périmètre, où sont enfouis "les vestiges d’un théâtre romain".

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.