ALGÉRIE
10/10/2014 13h:28 CET | Actualisé 10/10/2014 13h:31 CET

Cinq terroristes neutralisés à Bouira et à Tiaret par l'armée algérienne

FAcebook/Armée-Algérienne

Les éléments de l’Armée Nationale Populaire (ANP) algérienne ont éliminé, vendredi 10 octobre, trois terroristes dans la région de Bouira, et neutralisé, jeudi 09 octobre, deux autres dans la région de Tiaret, a indiqué le Ministère de la Défense Nationale dans un communiqué publié aujourd’hui sur son site Internet.

Les trois terroristes ont été tués près du barrage Assedoun, au sud de Lakhdaria, à 06h du matin par un détachement des forces de l’ANP relevant du secteur opérationnel de Bouira, première région militaire située au sud-est d’Alger.

Cette opération de ratissage a permis aux éléments de l’ANP de récupérer deux fusils automatiques de type Kalachnikov, un fusil semi-automatique et divers objets appartenant à ce groupuscule terroriste.

Le Ministère de la Défense Nationale fait également état de la neutralisation, hier 09 octobre à 16h, de deux autres terroristes dans la wilaya de Tiaret, deuxième région militaire située à l’Ouest de l’Algérie, dans la forêt de Machraa Sfa, dans la zone Foussa.

Deux fusils automatiques de type Kalachnikov, "une quantité considérable de munitions, des téléphones portables et divers objets" ont été récupérés.

L’ANP poursuit la traque aux Jund Al Khilafa

L’Armée Nationale Populaire multiplie les opérations de ratissage dans le cadre de la lutte anti-terroriste, intensifiée suite à l’enlèvement et la décapitation du ressortissant français Hervé Gourdel, le 24 septembre dernier.

Les forces armées algériennes ont abattus 8 terroristes depuis l’assassinat du guide niçois, après avoir identifiés ses ravisseurs et engagés des poursuites judiciaires à leur encontre.

L’ANP a d’ailleurs procédé ce jeudi à la destruction du campement ayant servi d’abri aux terroristes de Jund Al Khilafa, récupérant de nombreux équipements et munitions de guerre, dans les hauteurs du mont Djurdjura, dans la Wilaya de Tizi-Ouzou.

LIRE AUSSI:

Selon le quotidien arabophone Echorouk, le porte-parole des Jund Al Khilafa, a été identifié dans une vidéo par les Services de Sécurité. Il s’agirait d’un certain "B. Kharza", d’une quarantaine d’années et originaire du quartier algérois Bab El Oued.

Le porte-parole du groupuscule Jund Al Khilafa serait un ex-membre d’Al Qaida Maghreb, sous les ordres d’Abdelmalek Droukdel.

L’Armée Nationale Populaire, qui n’a pas communiqué sur ce sujet, réitère à chaque ratissage sa "détermination et sa volonté de poursuivre ces criminels, jusqu’à leur élimination totale."

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.