MAGHREB
02/10/2014 07h:10 CET

Deux films tunisiens récompensés au Festival du Film Arabe de Malmö

Amine Boukhris, à droite.
fb/malmoarabfilmfestival
Amine Boukhris, à droite.

Le Festival du film arabe de Malmö (MAFF, Suède) a récompensé le film War Reporter du Tunisien Amine Boukhris du prix de Meilleur film documentaire. Incursion dans la vie et les aventures de plusieurs reporters de guerre, War Reporter a ainsi marqué un festival qui a également encensé le film palestinien Omar et le film marocain Adios Carmen.

Amine Boukhris est allé rencontrer plusieurs reporters. Eyad Hamad, Ahmed Bahaddou ou encore Nassim Boumzar ont fait les révolutions arabes, ils ont fait les guerres. Ils lui ont livré leur rushs, ces séquences jamais utilisées par les médias. Et ils se sont livrés, aussi. Entre leurs images de balles perdues et de décombres, les observateurs de la guerre racontent les souvenirs, les insomnies et la passion de la caméra.

LIRE:War Reporter, documentaire sur et avec les reporters de guerre

Deuxième film tunisien sélectionné à Malmö, Mra Wa noss (une femme et demi) de Kamel Laaridhi a obtenu le Prix spécial du jury dans la section court-métrage.

Auréolé en 2013 de la Mention spéciale du jury au festival de Dubaï, le film Adios Carmen du réalisateur marocain Mohamed Amin Benamraoui a remporté le prix du meilleur film à Malmö.

Sa mère partie chercher sa chance en Europe, le petit Omar y est laissé aux mains de son oncle violent, dans le Nord du Maroc. Le film va raconter sa rencontre avec une exilée espagnole, qui lui fera découvrir le cinéma.

Si Adios Carmen remporte le prix le plus prestigieux, le film palestinien Omar a également raflé deux prix prestigieux: celui du meilleur réalisateur pour Hani Abu-Assad, qui avait notamment réalisé le très remarqué Paradise Now, et du meilleur acteur pour Adam Bakri.

Pour le tableau intégral des récompenses du festival de Malmö, c'est par ici.

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.