ALGÉRIE
23/09/2014 10h:34 CET | Actualisé 23/09/2014 13h:14 CET

La première pierre du complexe industriel de General Electric de Batna a été posée

Wikimedia Commons

La première pierre du complexe industriel de General Electric Algeria Turbine (GEAT), situé à Ait Yagout à Batna, a été posée hier, lundi 22 septembre, en présence du Président-Directeur Général (PDG) de la Sonelgaz, Noureddine Boutarfa, du PDG de GEAT, Jeffrey R. Immelt et du secrétaire général du ministère de l’Energie et des mines, Smaïl M’sili.

La nouvelle ambassadrice des États-Unis à Alger, Mme. Joan Polaschik et les autorités de la wilaya de Batna étaient également présentes à la cérémonie d’ouverture du chantier, rapporte l’APS aujourd’hui, mardi 23 septembre.

Ce méga-complexe, qui sera réalisé dans le cadre d’un accord de partenariat à long terme entre la Solangaz et General Electric (GE), a coûté 200 millions de dollars, selon la même source.

LIRE AUSSI: Contrat de GE en Algérie: Hillary Clinton révèle avoir fait du lobbying auprès d'Abdelaziz Bouteflika

Le complexe industriel sera opérationnel à partir de 2017, et produira entre 6 et 10 turbines à gaz par an, ce qui équivaut à une capacité annuelle de production estimée à 2.000 mW. "L'Algérie sera en mesure, après 10 ans, de satisfaire 2% de ses besoins en matière d’équipements de ses stations électriques", précise le PDG de Sonalgaz, cité par l’APS.

"Il générera également plus de 1.000 emplois, dont 400 directs et 600 emplois indirects liés à la chaîne d’approvisionnement locale", rajoute-t-il.

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.