ALGÉRIE
15/09/2014 09h:55 CET | Actualisé 15/09/2014 10h:19 CET

L'Algérie est "immunisée" contre les idéologies extrémistes dans les mosquées (ministre)

Nejma Rondeleux pour le HuffPost Algérie

Les mosquées en Algérie sont " immunisées" contre les idéologies extrémistes, a affirmé dimanche 14 septembre, le ministre des Affaires religieuses et des wakfs, Mohamed Aissa, lors de l’ouverture de l'année de la formation au niveau des instituts nationaux relevant du secteur.

Les mosquées du pays "sont aujourd'hui immunisées" grâce aux mécanismes d'inspection adoptés par le ministère, a précisé le ministre, ajoutant que les idéologies extrémistes "sont étrangères à la société algérienne."

Lors de son intervention, le ministre a également annoncé une réforme du programme de formation des cadres du secteur, notamment les imams, à travers la révision du contenu qui vise à "sortir d'une étape où l'objectif principal consistait à immuniser les mosquées et interdire les courants extrémistes de s'en accaparer".

LIRE AUSSI:Mohamed Aïssa insiste sur l'importance du discours dans les mosquées et leur rôle dans la société

Réforme

La formation dispensée dans les instituts sera renforcée par une formation parallèle au niveau des "mosquées d'application "supervisées par "les meilleurs imams" avec une moyenne d'une mosquée par daïra, a déclaré Mohamed Aissa.

Il a affirmé dans ce contexte que l'administration "sera intransigeante concernant le lieu réservé à la formation de ses cadres et la désignation des superviseurs de cette opération".

"Il existe encore des jeunes qui rejoignent les groupes terroristes et des jeunes qui s'adonnent à la drogue et ont des comportements vils une fois sortis des mosquées d'où la nécessité d'élever le niveau de l'imam afin qu'il puisse assumer son rôle de sensibilisation et d'orientation", a-t-il dit.

Ecoles coraniques

Concernant l'enseignement du Coran, Mohamed Aissa a reconnu que le problème réside dans le manque de compétences des enseignants. Pour pallier à cette carence, le ministre a annoncé que "les écoles coraniques préscolaires seront dotées de moyens pédagogiques et des compétences nécessaires à l'instar des écoles préparatoires relevant du ministère de l'Education nationale".

Il a également indiqué que son département participera avec le ministère de l'Education nationale à la révision de la matière de l'éducation religieuse dans les écoles publiques et privées.

LIRE AUSSI:Mohamed Aïssa évoque une réouverture des synagogues, les salafistes s'enflamment

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.