ALGÉRIE
09/09/2014 13h:39 CET | Actualisé 09/09/2014 16h:01 CET

Trois négligences sécuritaires ont coûté la vie au footballeur camerounais Albert Ébossé

Twitter/iTELE Foot

La mort d'Albert Ébossé, le 23 août dernier au stade de Tizi-Ouzou, a été "causée par un concours de circonstances", a déclaré mardi 9 septembre le Directeur de la Jeunesse, des sports et loisirs (DJS) de la wilaya de Tizi-Ouzou, Abderrahmane Iltache. Il a ajouté que les responsables "restent à identifier", rapporte l'agence de presse algérienne APS.

Trois causes à l'origine de l'accident

Le DJS de Tizi-Ouzou a cité trois faits "importants" qui, combinés les uns aux autres, ont fini par former un "cocktail explosif", dont l'issue a été fatale à l'international camerounais des Canaris.

La vérification des mesures de sécurité était bonne avant le début du match, mais à la 2e mi-temps des portes d'accès (fermées avant la rencontre) au stade ont été ouvertes permettant ainsi aux supporteurs de sortir et entrer en toute liberté pendant les 15 minutes de la mi-temps, a indiqué Abderrahmane Iltache.

"Le second problème, c'est la présence d'un chantier à proximité du stade et autour duquel il y avait toutes sortes de gravats".

Enfin, "les tribunes 7, 8 et 9 [qui] donnent directement sur le tunnel menant aux vestiaires" ont été autorisées au public, alors qu'elles sont inaccessibles aux supporteurs depuis plus de 13 ans (depuis les incidents de 2001).

LIRE AUSSI:

"Ces négligences ont causé un débordement aux services de sécurité auxquelles ils "n'étaient pas préparés"", a conclu le DJS de Tizi-Ouzou.

Pour le moment, aucun responsable n'a été identifié. "Personnellement, et pour l'heure, j'éviterai d'incriminer qui que ce soit. Une enquête est en cours et une fois que le principal responsable de l'ouverture des portes sera formellement identifié, nous prendrons les décisions qui s'imposent", a souligné Abderrahmane Iltache.

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.