MAGHREB
08/08/2014 09h:10 CET | Actualisé 08/08/2014 09h:58 CET

Tunisie: La Haica suspend (encore) une émission sur la Libye

La HAICA (Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle) ne ménage pas ses efforts.

Après avoir suspendu mercredi l’émission "Ness Nessma News" (diffusé sur la chaine Nessma TV) pour un mois, l’autorité a récidivé aujourd’hui et dans des circonstances (très) similaires en suspendant l’émission "Yahdoth fi tounes" (diffusée sur Hannibal TV) pour une semaine.

LIRE AUSSI: Tunisie: La Haïca suspend l'émission "Ness Nessma News", des invités libyens en cause

Tout comme l’émission de "Ness Nessma News", le dernier épisode de "Yahdoth fi tounes" intitulé Yahdoth fi libya", est accusé d’enfreindre l’article 5 du décret-loi 116 de 2011.

Cet article dispose entre autres que la communication audiovisuelle est limitée au "respect des conventions et pactes internationaux relatifs aux droits de l’Homme et aux libertés publiques".

La HAICA accuse l’émission de "propagande de guerre" et "d’inciter à la violence".

C’est le contenu de l’émission Yahdoth fi libya" qui est mis en cause par la Haute autorité. Le thème de l’émission concernait notamment la situation en Libye, les répercussions qu’elle pouvait avoir en Tunisie et la situation des réfugiés libyens et égyptiens. Encore une fois, ce sont les propos des invités Libyens qui semblent déplaire et suscitent de vives réactions en Tunisie.

Dans un communiqué relayé par Business News, Hannibal TV déclare regretter la décision de la HAICA.

La chaîne affirme respecter "les règles de la profession et sa mission informative". Hannibal TV regrette également que la HAICA n'ait pas attendu d'entendre sa version avant de rendre sa décision. La chaîne de télévision affirme avoir été convoquée par l'Instance peu de temps avant la date fixée pour l'audition. Contrairement aux responsables de Nessma TV, le directeur d'Hannibal TV s'est effectivement rendu à l'audition mais a souhaité bénéficier d'un délai supplémentaire pour préparer sa défense.

Ce n’est pas la première fois que la HAICA (créée en mai 2013) interdit la diffusion d’une émission.

En plus de la suspension de " Ness Nessma News" il y a deux jours, la Haute autorité avait déjà suspendu deux émissions de la Radio Zitouna et la chaîne El Hiwar en aout 2013. Les émissions étaient jugées "trop vindicatives"

La vidéo de l’émission:


LIRE AUSSI:La HAICA suspend deux émissions de la Radio Zitouna et la chaîne El Hiwar

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.