MAGHREB
29/07/2014 05h:01 CET | Actualisé 29/07/2014 05h:06 CET

Espèces en voie de disparition: La sixième extinction massive serait déjà en cours, et c'est de notre faute

Les rhinocéros sont l'une des espèces les plus menacées.
Darrell Gulin via Getty Images
Les rhinocéros sont l'une des espèces les plus menacées.

La Sixième Extinction, c'est le livre d'une spécialiste du changement climatique, Elizabeth Kolbert. Mais c'est aussi le début de l'ère tragique que la Terre pourrait connaître. C'est en tout cas l'alarmant constat fait par des chercheurs de la très réputée Stanford University, dans la revue Science.

Publiée le 25 juillet, cette étude indique que la planète serait au commencement d'une des séries qui ont déjà ponctué l'histoire, comme celle de l'extinction des dinosaures il y a 65 millions d'années.

En 2011, une étude publiée dans la revue Nature tirait déjà la sonnette d'alarme, mais cela devient de plus en plus concret. Depuis 1500, on aurait déjà perdu 320 espèces de vertébrés terrestres. Les animaux qui n'ont pas encore disparu, eux, peuplent en revanche de moins en moins la planète: - 25% pour les éléphants, les rhinocéros, les ours polaires...

En 2007, rappelle le site Recode, le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) prévoyait une augmentation de 3,5° dans les années à venir ce qui aurait comme lourde conséquence, en 2100, la disparition de 40 à 70% des espèces.

Selon le Time, 41% des amphibiens seraient menacés, 17% des oiseaux, et la totalité des orthoptères (crickets, sauterelles...).

La Terre a déjà connu des extinctions massives, 5 dans les dernières 450 millions d'années:

  • Extinction Crétacé-Tertiaire, celle des dinosaures, il y a 65 millions d'années
  • Extinction du Trias-Jurassique il y a 200 millions d'années
  • Extinction Permien-Trias il y a 252 millions d'années
  • Extinction du Dévonien, entre 380 et 365 millions d'années
  • Extinction de l'Ordovicien-Silurien il y a environ 440 millions d'années

A chaque fois, entre 70 et 90% des espèces ont disparu. Sauf que cette fois-ci, ce ne sera pas la faute d'un astéroïde, mais bel et bien la nôtre. A force de tuer les éléphants pour leurs défenses, les rhinocéros pour leurs cornes, les tigres pour leur fourrure... A force de dévaster les forêts tropicales - 75.000 km² d'arbres sont perdus annuellement selon le Time - et à cause du réchauffement climatique, qui rend les habitats des animaux inhabitables, trop chauds ou trop secs, nous serions, selon les chercheurs de la Stanford University, en train de mettre en marche la sixième extinction massive.

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.