ALGÉRIE
22/07/2014 12h:50 CET | Actualisé 22/07/2014 12h:54 CET

Autoroute Est-Ouest: le japonais COJAAL est out

Facebook Cojaal

Le consortium Japonais pour l’Autoroute Algérienne (COJAAL) n’est plus chargé de la réalisation du tronçon est de l’autoroute Est-Ouest. Le ministre des Travaux publics, ministre Abdelkader Kadi, a annoncé la décision, attendue, d'une résiliation du contrat en raison de l'incapacité du groupe nippon à respecter ses obligations contractuelles.

"Nous avons décidé de résilier le contrat avec COJAAL concernant les travaux de l’autoroute Est-Ouest et nous le ferons encore avec n’importe quelle entreprise qui n’honore pas ses engagements avec l’État" a-t-il averti.

La réalisation de la partie orientale de l'Autoroute est-ouest attribuée au groupe japonais en 2006 prévoyait un délai de 40 mois. Le groupement japonais a rencontré des difficultés à respecter ses engagements contrairement aux chinois qui ont pris en charge la réalisation des deux autres partie de l'Autoroute.

La résiliation du contrat du consortium japonais était prévisible et pratiquement annoncée ces dernières semaines. L'Agence nationale des autoroutes (ANA) a en effet envoyé le 12 juin dernier une deuxième mise en demeure au groupement au sujet du "retard dans l'exécution des travaux du lot unique de l'autoroute Est-Ouest sur un tronçon de 399 km".

Elle suivait une autre mise en demeure en date de 4 juin adressée au consortium composé de six entreprises (Taisei, Nishimatsu, Hazama, Maeda, Itochu avec Kajima Corporation en chef de file.

Le groupement japonais avait arrêté les travaux en raison d'un différend sur le paiement d'un "montant supplémentaire pour la réalisation des travaux". L'ANA qui a accordé à plusieurs reprises des délais supplémentaires à COJAAL était ainsi passée à la phase des mises en demeure qui précède formellement la résiliation d'un contrat.

"A défaut d'une réaction effective et officielle appuyée d'un rapport écrit et d'un planning de déploiement des effectifs des moyens nécessaires au parachèvement du projet, le service contractant procédera à la résiliation du marché aux torts exclusifs » du consortium japonais, avait averti l'Agence.

LIRE AUSSI:Tronçon autoroutier au niveau d'El Tarf: Le consortium japonais COJAAL mis en demeure par l'Agence nationale des autoroutes.

Le consortium japonais, composé de six entreprises (KAJIMA Corporation, TAISEI Corporation, NISHIMATSU Construction Co. Ltd, HAZAMA Corporation, MAEDA Corporation et ITOCHU Corporation) s'est avéré incapable de rattraper la situation tout imputant la situation au seul maître d’ouvrage.

Le contrat de réalisation du tronçon est de l’Autoroute Est-Ouest résilié va de Bordj-Bou-Arreridj à la wilaya d’El Tarf sur 399 kilomètres. Outre les tunnels de Constantine (Djbel El-Ouehch) et de Skikda, 70 kilomètres, allant de Guelma à El Tarf, restent à réaliser.

LIRE AUSSI:Le consortium japonais COJAAL risque une résiliation de contrat s'il ne reprend pas les travaux d'ici une semaine.

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.