ALGÉRIE
20/07/2014 08h:39 CET | Actualisé 20/07/2014 10h:56 CET

Indice Mondial de l'innovation: La Tunisie recule, le Maroc gagne des places, l'Algérie reste loin

Facebook/World Intellectual Property Day

L'Indice Global de l'Innovation publié chaque année par l'Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI) en partenariat avec l'Institut européen d'administration des affaires et l'université américaine Cornell à New York souligne, une nouvelle fois, le retard du Maghreb dans les domaines de la créativité.

Pour sa 7e édition inscrite sous le thème du "facteur humain dans l'innovation", le Maghreb ne brille pas par ses performances. Sur un classement composé de 143 pays, la Tunisie, premier du Maghreb, est à la 78ème place. Le Maroc est classé au 84ème rang alors que l'Algérie n'est qu'à la 133ème place. Par rapport au classement précédent, la Tunisie a perdu 8 places, le Maroc en a gagné huit. L'Algérie a amélioré son classement de cinq places mais reste dans le bas du tableau.

Les trois pays maghrébins se retrouvent ainsi loin derrière l'Île Maurice, premier pays africain à figurer sur le classement 2014 en s’offrant le 40e rang suivi par les Seychelles au 51 rang et l'Afrique du sud au 53e.

Le classement, qui englobe 143 nations, est décliné à partir de 81 indicateurs dont les infrastructures, le capital humain, le niveau de la recherche, le développement des marchés, les résultats technologiques, la propriété industrielle et le niveau de la créativité, la collaboration université/industrie en matière de recherche, les familles de brevets d’invention par habitant et par PIB...

À l’échelle mondiale, la Suisse se maintient en tête du classement de l’Indice mondial de l’innovation pour la quatrième année consécutive, suivie du Royaume-Uni qui gagne une place, devant la Suède, la Finlande, les Pays-Bas, les États-Unis, le Singapour, le Danemark, le Luxembourg et Hong Kong.

"Ces chefs de file du Global Index Indicator (GII) ont créé des écosystèmes de l’innovation bien reliés, dans lesquels l’investissement, dans le capital humain associé à une infrastructure solide, favorise un haut niveau de créativité. Ainsi, les 25 premiers pays de l’indice GII obtiennent systématiquement de bons résultats dans la plupart des indicateurs et excellent dans des domaines comme l’infrastructure d’innovation, notamment les technologies de l’information et de la communication, le perfectionnement des entreprises grâce aux spécialistes du savoir, à l’établissement de liens dans le processus d’innovation et à l’assimilation du savoir; et les résultats de l’innovation tels que les produits et services créatifs ainsi que la créativité en ligne", estiment les auteurs du rapport.

Au niveau arabe, les Émirats Arabes Unies ont un bon classement et se retrouvent à la 36e position, suivis par l'Arabie Saoudite à la 38e place et le Qatar à la 47e.

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.