ALGÉRIE
16/07/2014 14h:03 CET | Actualisé 16/07/2014 14h:28 CET

Le Qatar conclut une grosse commande avec les États-Unis et s'offre des missiles Patriot et des hélicoptères Apache

Wikimedia commons

Le Qatar a signé lundi 14 juillet un contrat d’un montant de 11 milliards de dollars pour l'achat de missiles Patriot américains (Raytheon) et d'hélicoptères d'attaque Apache.

L’accord a été conclu à Washington entre le Secrétaire d’État à la défense Chuck Hagel et son homologue qatari, le général Hamad Ben Ali Al-Attiyah.

Une commande record qui représente " l'achat unique le plus élevé en 2014 pour les américains", écrit le magazine Business Insider.

Selon le magazine, le Qatar est entrain de remplacer son "soft power" par une puissance militaire en raison de la méfiance qu’il suscite chez ses voisins pour son soutien aux Frères Musulmans.

Un soutien qui a entraîné une crise diplomatique sans précédent avec ses voisins du Golfe et notamment l’Arabie Saoudite.

Ne pouvant se prémunir grâce à sa diplomatie des turbulences de la région, il se dote ainsi d’une capacité militaire pour le faire. Le Qatar, allié des États-Unis comme les autres régimes du Golfe, considère également que l’Iran représente une menace à contenir.

missile patriot


La transaction comporte la livraison d’une dizaine de radars et 34 lanceurs pour missiles Patriot, 24 hélicoptères Apache ainsi que des missiles anti-char Javelin.

Le contrat de vente est "un bon signe" pour Boeing, s'est réjoui un haut responsable du Pentagone qui a souligné que les États-Unis entendent continuer d’être le "le fournisseur de choix" du Qatar et d'autres États du Golfe en termes d'armement.

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.