MAGHREB
07/07/2014 14h:26 CET | Actualisé 07/07/2014 14h:50 CET

Tunisie: Une exposition inédite pour sauver des hammams en péril, du 11 au 30 juillet 2014

Flâneurs de passage ou habitués des lieux peuvent encore admirer les grandes portes colorées et cloutées des hammams de la Médina de Tunis, au détour d’une ruelle ou au bout d’un dédale. Mais pour encore combien de temps?

C’est ce qui inquiète l’association "L’Mdina Wel Rabtine" ("Médina et Faubourgs", ou Actions Citoyennes en médina), dont un des objectifs est de redonner vie à ces "lieux de l’intime, du mythe et des rituels".

Une exposition photographique inédite se tiendra ainsi au Palais Kheireddine, au cœur de la capitale, du 11 au 30 juillet. Une façon d’attirer l’œil et l’attention des passants différemment, via l’appareil et la sensibilité de plusieurs photographes Tunisiens et Européens.

Au cœur d’un patrimoine en péril

19 photographes (Mohamed Amine Abassi, Sophia Baraket, Aglaé Bory, Hamideddine Bouali, Marianne Catzaras, Mahdi Chaker, Nesrine Cheikh-Ali, Chehine Dhahak, Rania Dourai, Hichem Driss, Arnaldo Genitrini, Pol Guillard, Yassine Hakimi, Max Jacot, Arthur Perset, Jacques Pion, Anna Puig Rosado, Aziz Tnani et Patricia Triki) ont été choisis pour plonger au cœur de 18 hammams traditionnels "en activité ou abandonnés, souvent peu connus du grand public, et dont certains remontent au moyen âge" a annoncé l’association à travers un communiqué.

"Nos recherches et visites de terrain nous ont permis d'identifier 50 hammams historiques, situés en Médina intra-muros et dans les faubourgs de Bab Jedid et de Bab Souika. On constate d'ores et déjà qu'environ 12 % sont fermés et 18 % sont en état de ruine ou ont disparu suite à des réaménagements urbains. (…) Tout porte à croire que le hammam est voué à disparaître dans les prochaines décennies si aucune intervention innovante de sauvegarde n’est planifiée", avait déploré il y a quelques mois Ahmed Zaouche, Secrétaire Général de l’association "L’Mdina Wel Rabtine", contacté par le HuffPost Maghreb.

Menée en partenariat avec la Maison de l’Image, avec le soutien de l’Institut Français de Tunisie et de l’Ambassade de Suisse, l’exposition "Regards Posés: Hammams de la Médina de Tunis" vise donc à changer la donne.

Trois projection nocturnes seront également organisées le mardi 15, le vendredi 18 et le mardi 22 juillet 2014 sur la Place Romdhane Bey dans la Médina de Tunis, et une centaine d’images de l’architecture diversifiée de ces hammams, des usages, des mythes et des rituels ancestraux viendront enrichir une iconographie jusque-là quasi inexistante.

hammams

Photo: Facebook/mdinawelrabtine

Une sauvegarde créative

En décembre 2013, l’association "L’Mdina Wel Rabtine" avait organisée un hammam culturel et gastronomique 100% féminin à la Médina de Tunis afin de "drainer un public peu habitué ou peu familier de l’univers des hammams, et d’encourager les tenanciers de hammams à innover et à proposer de nouveaux services de qualité afin de maintenir leur activité".

Un nouveau regard et de nouvelles stratégies de survie pour un état des lieux plus réjouissant: c’est le plan d’attaque des amoureux de la Médina, soucieux de conjuguer le passé au présent.

L’exposition "Regards Posés", point d’orgue du projet, s’ajoute donc à cette démarche culturelle et artistique. Une occasion de (re)découvrir les trésors de la Médina, au rythme des journée et soirées ramadanesques.

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.