ALGÉRIE
04/07/2014 00h:11 CET | Actualisé 04/07/2014 08h:12 CET

Le voyage des Verts au Qatar annulé à la dernière minute sur injonction des "hautes autorités" algériennes

L'équipe nationale algérienne n'ira pas au Qatar
facebook.com/elkhedra
L'équipe nationale algérienne n'ira pas au Qatar

Pas de Qatar pour les Verts ou pas de Verts pour le Qatar ? Le débat est ouvert après l’annulation, in-extremis, jeudi 3 juillet, du voyage que devaient faire les fennecs au Qatar.

Les Verts devaient être accueillis par l’émir du Qatar et où les attendaient en cadeaux, selon les récits de presse, des montres serties de diamants.

LIRE AUSSI:Les joueurs algériens aiment Gaza mais la rumeur leur prête une annonce de don qu'ils n'ont pas faite

Une bonne opération médiatique pour le Qatar que d’accueillir une équipe à laquelle se sont identifiés, par défaut ou par admiration, les différents publics arabes qui tourne un peu court en raison du courroux des autorités algériennes.

L’affaire semblait avoir été rondement menée par l’opérateur qatari Oreedoo, partenaire officiel de la Fédération Algérienne de Football (FAF) et Bein Sports. Les Verts allaient rompre le jeune avec l’Emir du Qatar qui leur rendrait hommage pour leur prestation exceptionnelle au Mondial 2014.

Il était également question, selon d’autres sources, d’un voyage à la Mecque des joueurs algériens ce qui est de nature de poser un problème de préséance entre l’Arabie Saoudite et le Qatar qui, comme on le sait, ne filent pas le parfait amour.

Ces aspects ont peut-être comptés dans la décision d'annuler le voyage. Mais le plus déterminant aurait été la colère des autorités algériennes de voir une opération de grand marketing politico-médiatique autour des Fennecs se dérouler sans eux.

Annulation in-extremis

La décision est donc tombée : les Verts n’iront pas à Doha. L’avion de l’Emir du Qatar Cheikh Tamim Hamad Al Thani a quitté, jeudi, l’aéroport Houari Boumediene sans eux. L'annulation du voyage de l'équipe nationale s’est faite in-extremis, à la dernière minute, alors que Madjid Bougherra et ses compagnons, attendaient au niveau du salon d’honneur de l’aéroport.

Selon El Khabar, les Verts, après des heures d’attente, se sont dirigés vers l’aéroport international pour rentrer chez eux. Une dispersion discrète pour une équipe dont le "match" s'est poursuivi par un défilé triomphal dans les rues d'Alger.

Le ministre de la jeunesse et des sports, Mohamed Tahmi, qui s’est rendu en personne à l’aéroport d’Alger pour signifier aux responsables de la Fédération Algérienne de Football que le gouvernement algérien désapprouvait le voyage.

El Khabar cite des sources "informées" qui indiquent que l’intervention du ministre des Sports était un signe que la décision d’interdire le voyage a été prise par les "plus hautes autorités " qui n’ont pas apprécié que les responsables de la FAF n'aient pas veillé à travailler de concert " avec le gouvernement au sujet de l’invitation des qataris alors que Mohamed Raouraoua était déjà reparti, mercredi, à l’aube au Brésil".

Six joueurs à défaut de l'équipe nationale

Mais le Qatar n’aurait pas tout à fait perdu la face. Si l’Emir du Qatar n’aura pas l’équipe des Verts à sa table, il aura quelques membres de l’équipe nationale liés par des contrats avec l’opérateur Ooreedo.

Ainsi, selon Le Buteur, six joueurs de l’équipe nationale, liés par des contrats avec l’opérateur de téléphonie mobile ont fait le voyage à Doha : Madjid Bougherra, Raïs Mbolhi, Hassan Yebda, Saphir Taïder, Faouzi Ghoulam et Sofiane Feghouli. Ils devraient être reçus, ce vendredi, par l’émir du Qatar, ce qui permettrait de sauver la face.

LIRE AUSSI: Le site de la Fédération Algérienne de Football piraté: contre le gaz de schiste et contre Gourcuff!

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.