MAGHREB
24/06/2014 11h:14 CET | Actualisé 24/06/2014 11h:17 CET

Tunisie: Les 12 mesures du gouvernement pour faire face à la détérioration de la situation environnementale

Twitter Al_Pacino_

Des mesures urgentes ont été annoncées à la suite de la réunion de la cellule de crise, tenue lundi, à la Kasbah, sous le présidence du chef du gouvernement, Mehdi Jomâa.

Cette cellule a été mise en place pour faire face à la détérioration de la situation environnementale, résultant de l'amoncellement des déchets dans le pays, en cette période de grande chaleur, ce qui a provoqué le mécontentement des citoyens.

Elle regroupe les ministères de l'Intérieur, de la Défense nationale, de l'équipement, de l'environnement et du tourisme et les gouverneurs du district du Grand Tunis.

Les décisions prises sont les suivantes:

  1. Déduction du salaire et poursuites administratives et judiciaires pour les agents qui n'ont pas répondu à l'appel de mobilisation et ont entravé la liberté du travail, conformément à la loi de la fonction publique et du code de la comptabilité publique.
  2. Les gouverneurs sont appelés à exercer leurs prérogatives, à la place des délégations spéciales qui n'assument pas leurs fonctions en matière de préservation de la santé et du bien-être public.
  3. Appel aux différents services administratifs, aux collectivités locales et aux différentes institutions et établissements publics à s'engager à appliquer les mesures contenues dans la circulaire n°19 de 2013, en ce qui concerne l'intensification des efforts en matière de propreté et de préservation de l'environnement, au niveau des bâtiments, des sièges et des équipements qui en relèvent. Ils sont, également, appelé à préparer un programme de travail dans ce domaine et à le soumettre à la présidence du gouvernement pour suivi.
  4. Appel à tenir une réunion dans chaque gouvernorat, ce mardi 24 juin en présence des composantes de la société civile et des différents services administratifs et régionaux pour élaborer des programmes régionaux pour la garantie de la propreté et la préservation de l'environnement et mettre en place un programme d'intervention pour les mois de Juillet et Août 2014.
  5. Réactiver les commissions régionales de lutte contre les catastrophes et les commissions de veille environnementale dans les gouvernorats pour qu'elles contribuent au suivi de la situation environnementale.
  6. Mener une campagne de propreté et de préservation de l'environnement, laquelle sera coordonnée par les gouverneurs, tout en engageant les équipes de la police municipale à mener des opérations intensives et qualitatives.
  7. Exploiter les équipements disponibles dans les services des ministères de l'agriculture, de l'équipement et des municipalités pour le lancement de campagnes de propreté et créer des décharges de matières solides dans les carrières abandonnées, tout en assurant leur maintenance et leur surveillance et en informer les citoyens.
  8. Mettre en place des postes de sécurité dans les sites environnementaux sensibles.
  9. Appeler les conseils régionaux à conclure des contrats cadres à travers la négociation directe pour pallier le déficit structurel en matière de collecte des déchets avec la possibilité d'un financement de ces contrats, par le ministère de l'Intérieur.
  10. Appeler les autorités de tutelle à confisquer les équipements utilisés dans les infractions liées au dépôt d'ordures et la verbalisation des contrevenants, en attendant la promulgation de la loi relative aux infractions dans ce domaine, laquelle prévoit l'augmentation des sanctions.
  11. Créer une cellule de crise regroupant les représentants des ministères de l'Intérieur et de l'Equipement et de l'aménagement du territoire, dont la mission sera de mettre en œuvre ce programme dans les régions et de remettre des rapports hebdomadaires au chef du gouvernement.
  12. Organiser des campagnes d'information et de citoyenneté, visant à sensibiliser à la nécessité de protéger l'environnement dans toutes les régions.

Le chef du gouvernement a par ailleurs souligné la nécessité d'un suivi de l'exécution de ces mesures d'une manière rigoureuse et continue et de l'application de la loi au service de l'intérêt public et du prestige de l'Etat.

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.