ALGÉRIE
30/05/2014 03h:01 CET | Actualisé 30/05/2014 10h:23 CET

Les salafistes algériens du Front de la Sahwa en campagne contre "le parti de la France"

Abdelfattah Hamadache Zeraoui, chef du Front salafiste de la Sahwa
DR
Abdelfattah Hamadache Zeraoui, chef du Front salafiste de la Sahwa

Des salafistes algériens regroupés au sein d’un parti non-agréé, le "Front de la Sahwa libre" mènent une nouvelle campagne contre les évangélistes, l’occidentalisation et la ministre de l’éducation, Nouria Benghebrit accusée d’être hostile à la langue arabe.

Le courant dirigé par Abdelfattah Hamadache Zeraoui, avait annoncé en janvier 2013 son intention de se constituer en parti et il s’est fait connaître par sa campagne contre la "menace chiite", ses appels à brûler les œuvres du poète syrien Adonis où, encore, à la création de carrés réservés dans les cimetières aux "apostats et aux athées" afin de les séparer des bons musulmans présumés.

L’arrivée d’une ministre de l’éducation, Nouria Benghebrit, au profil moderniste, n’a été guère appréciée par eux. Dans un communiqué diffusé jeudi, le "Front de la Sahwa" accuse la ministre "francisante" d’avoir lancé une "offensive" contre la langue "arabe". Il lance un appel aux algériens "honorables" à faire face "au projet occidentaliste conduit par Nouria Benghrebrit Remaoun et sa clique de francophone qui œuvre à mutiler la langue arabe, langue de l’Islam et du Coran".

La ministre et sa présumée cliqué sont qualifiés de "porte-paroles du Parti de la France, Hizba França" et des "serviteurs du projet occidentaliste franc". Abdelfattah Hamadache a annoncé que le Front de la Sahwa va œuvrer à "tous les niveaux pour mettre en garde contre le courant occidentaliste » dirigé, selon lui, par la ministre de l’éducation et à inciter le pouvoir à relancer l’arabisation.

"Le Front la Sahwa libre des enfants des mosquées d’Alger dit aux algériens que le lobby et le camp de la langue française existe encore en force à tous les niveaux politiques, économiques, intellectuels et sociaux. Nous devons généraliser la langue arabe réellement afin qu’elle soit victorieux sur la langue de l’occupant et sa culture".

Louisa Hanoune : Des obscurantistes réactionnaires

Une semaine auparavant, le chef du Front de la Sahwa, a annoncé le lancement d'une grande campagne "non limitée dans le temps et le lieu" contre l'évangélisation. Il a accusé les autorités algériennes de "faciliter l'activité des missions évangélistes et d'assiéger le travail de la prédication dans les mosquées"

Selon les salafistes, il existe un "plan colonial" visant à créer une "minorité chrétienne afin de déstabiliser le pays de l'intérieur afin de diviser la société». Le Front de la Sahwa se manifeste régulièrement à travers la presse, il activerait essentiellement au niveau de certaines mosquées de la capitale.

La campagne lancée contre Nouria Benghebrit a fait réagir, la secrétaire générale du Parti des Travailleurs (PT), Louisa Hanoune qui a dénoncé des "obscurantistes réactionnaires issus du temps de la Djahilya (période préislamique). Louisa Hanoune a défendu la ministre qui, a-t-elle déclaré lors d'une rencontre avec son groupe parlementaire, "œuvre, avec témérité, à rétablir l'école républicaine algérienne qui prodigue le savoir et renforce la rationalité chez l'élève".

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.