ALGÉRIE
27/05/2014 18h:04 CET

Les Etats-Unis invités d'honneur d'une 47ème Foire internationale d'Alger très "partenariat"

APS

Les Etats-Unis d’Amérique sont "l’invité d’honneur"de la 47e édition de la foire internationale d’Alger (FIA) qui se déroule du 28 Mai au 02 Juin 2014. Placée sous le thème d’une "Algérie forte et sereine", la 47 FIA veut très largement mettre en valeur le " partenariat économique".

Rachid Gasmi, PDG de la Société Algérienne des Foires et Exportations (Safex), organisatrice de l’évènement, insiste dans son message sur le faitque ce partenariat économique est devenu le principal moyen de promotion économique et commerciale. La 47ème édition en porte la marque: 30% de l’exposition nationale concerne des entreprises qui ont noué des partenariats avec des entreprises étrangères.

Le "secteur "Partenariat"est en constante augmentation et constitue le premier secteur de la participation nationale" souligne Rachid Gasmi. C’est clairement dans cet esprit qu’est perçu le choix des Etats-Unis comme "invité d’honneur" de cette édition. Près de 80 entreprises américaines seront en effet au rendez-vous d’une manifestation économique traditionnelle où il s’agit de nouer des contacts et de prospecter des possibilités d’investissements ou de contrats.

"Le choix des Etats-Unis comme invité d'honneur de la FIA traduit les fortes relations économiques et commerciales existant entre l'Algérie et ce pays" a estimé le PDG de la Safex. La Foire, a déclaré M.Henry S.Ensher, ambassadeur des Etats-Unis à Alger est une "bonne opportunité" pour les entreprises américaines, car le "marché algérien a des potentialités importantes, des ressources humaines développées et une croissance économique soutenue".

Traditionnellement présents surtout dans le secteur des hydrocarbures, les américains semblent intéressés par les secteurs des transports, des technologies de l’information et de la communication, des services ainsi que les industries pharmaceutiques. Dans le domaine agricole, les Etats-Unis, a indiqué l’ambassadeur, proposent l’introduction de hautes technologies pour développer le secteur.

Une relation économique ancrée dans le secteur de l’énergie

Le ministre américain de l’Energie, le Dr Ernest Moniz, est annoncé par la FIA, ce qui reste dans la "tradition" d’une relation économique fortement ancrée dans le secteur de l’énergie. Mais l’ambassadeur, M. Henry S.Ensher, insiste sur le fait que la relation n’y est pas confinée. Pour lui, il existe un "réel potentiel" pour développer les relations bilatérales et renforcer la coopération hors secteur des hydrocarbures qui reste largement dominant. Un mémorandum d'entente dans l'industrie pharmaceutique ainsi que des accords entre des entreprises algériennes et américaines devraient être conclus à l’occasion de cette foire.Le 19 février 2014, la Société nationale de l'électricité et du gaz (Sonelgaz) et l'américain General Electric ont signé un accord de partenariat à long terme pour la réalisation d'un nouveau complexe industriel de fabrication de blocs de puissance à Batna.

Un investissement de 300 millions de dollars qui devrait permettre de produire à partir de 2017 des turbines à gaz, turbines à vapeur, des alternateurs et systèmes de contrôle constituant des blocs de puissance. La société commune, détenue à 51% par Sonelgaz et 49% par GE, entre six à dix turbines à gaz par an, soit une capacité de 2 000 MW, dont une partie pourrait être exportée. Par ailleurs, GE a remporté un gros marché de fournitures de turbines à gaz et à vapeur d’une capacité de 8400 MW pour un montant de 2,2 milliards de dollars, destiné à équiper les six centrales électriques que l’Algérie prévoit de construire d’ici à 2017.En 2012, un accord de partenariat pour la fabrication de tracteurs a été signé avec le Groupe industriel américain AGCO/Ferguson.

Le nombre d’entreprises américaines installées en Algérie et immatriculées au Centre du registre du commerce progresse: de 22 en 2007 à 70 en 2013.

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.