MAGHREB
19/04/2014 04h:24 CET | Actualisé 19/04/2014 04h:28 CET

La Tunisie leader du Maghreb selon le classement du Social Progress Index

La Tunisie leader du Maghreb selon le classement du Social Progress Index
Flikr/KHALID ALBAIH
La Tunisie leader du Maghreb selon le classement du Social Progress Index

La Tunisie est (nettement) en tête au Maghreb. Selon le dernier Social Progress Index, nouvelle méthode de mesure du bien-être d'une population, la Tunisie se placerait en 69ème position sur 132 pays. L'Algérie (87ème) et le Maroc (91ème) sont loin derrière.

Etabli en 2013 pour contrer la dominance des index basés sur l'argent, le Social Progress Index fait valoir 54 critères sociaux, sanitaires ou encore environnementaux.

L'objectif? Démontrer que le progrès social n'est pas systématiquement lié au développement économique. Ce n'est pas parce qu'on est riche qu'on va bien.

"Un certaine logique affirme que développement économique et progrès social vont ensemble. En moyenne, c'est vrai, mais pas quand on se penche sur les cas particuliers", explique Michael Porter, professeur à la Harvard Business School et co-auteur de l'étude à The Economist.

La qualité de vie, mesurée selon les besoin humains les plus urgents, notamment en termes d'éducation et de soins sanitaires est ainsi aussi bonne en Jamaïque qu'à Koweït, alors que les habitants du pays du Golfe sont en moyenne 6 fois plus riches que les Jamaïcains.

Si cette étude affirme être "une nouvelle manière de mesurer le succès d'un pays", alors celui de la Tunisie est sensiblement plus important que l'on pensait. 95ème en termes de PIB par habitant (derrière le Maroc, 91ème), la Tunisie fait un bond de quasiment 30 places. Un écart beaucoup moins importants chez ses deux voisins maghrébins.

Le progrès social est mesuré en trois catégories: les "besoins élémentaires" (eau, soins, sécurité), les "fondements du bien-être" (accès à l'information, écosystème durable,...) et les opportunités (droits et liberté individuels, tolérance, éducation supérieure).

Alors que la Tunisie est bien classée dans les deux premières catégories, c'est la troisième, liée aux opportunités, qui lui fait défaut et la tire vers le bas. Le Maroc et l'Algérie affichent les mêmes faiblesses.

La Tunisie relègue également loin derrière de grandes puissances économiques comme la Chine (90ème) et l'Inde (102ème).

Voir la vidéo explicative (en anglais) du nouvel index:

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.