MAGHREB
15/04/2014 13h:42 CET | Actualisé 26/02/2016 13h:00 CET

La Chakchouka, nouveau plat tendance (PHOTOS)

Instagram/bloomsburycooks

Un peu partout dans le monde, les gourmets (et gourmands) n’ont qu’un mot à la bouche: Chakchouka.

Un plat très répandu en Tunisie, et souvent le plan B idéal lorsque le frigo est vide. La "Shakshuka" comme l'écrivent les anglophones, connaît une renaissance très surprenante vue d'ici!

Après la lubie des "Cronuts" (fusion de croissant et donut), sandwichs de donut glacés, "pizzaghetti" et autres pizza au kit kat ou café au beurre, place maintenant aux œufs à la sauce tomate épicée… revisitée à toutes les sauces!

La Chakchouka-mania

Citée comme une des "nouvelles tendances petit-déjeuner à Londres", la Chakchouka peut aussi se manger midi et soir.

"Faîtes place, œufs Bénédicte. Le plat phare du brunch sera la Chakchouka", avait annoncé les rédacteurs d’Epicurious.

Mais c’est sans compter aussi sur le "brinner", le nouveau terme utilisé pour des petits déjeuners qui se mangent au dîner, à l’instar de cette spécialité arabe.

chakchouka

Photo: Instagram/Krizzzti

La Chakchouka, un plat en vogue?

BuzzFeed, Yahoo!, nos collègues du Huffington Post Canada, ou encore le "National Restaurant Association" aux Etats-Unis sont en tout cas unanimes.

Idem pour Rozanne Gold, chef et auteure célèbre aux Etats-Unis, qui se souvient avec délectation "d’un village arabe dans le désert marocain, assistant à la préparation de l’une d’entre elle (la chakchouka, ndlr) au dessus d’un feu au charbon de bois".

De façon plus générale, cette année sera celle des saveurs du Moyen-Orient, notamment avec "l’afflux d’immigrés moyen-orientaux en Amérique du Nord".

D’ailleurs, concernant l’origine de ce plat, certains estiment nécessaire de rendre à César ce qui appartient à César…

Une origine qui fait débat

Aux Etats-Unis, la plupart des restaurants israéliens servent de la Chakchouka, et c’est notamment le chef israélien Yotam Ottolenghi qui a fait la réputation de ce plat au Royaume-Uni, d’où un amalgame quant à son origine.

Ce dernier précise toutefois dans son livre de recettes "Jerusalem" que "la Chakchouka est à l’origine un plat tunisien, mais est devenu extrêmement populaire à Jerusalem".

Sa provenance exacte fait néanmoins toujours débat, cette spécialité étant également un incontournable des cuisines algérienne, marocaine, égyptienne et libyenne.

chakchouka

Photo: Twitter/baderkf

Dans un autre article du site Buzzfeed, la Chakchouka est citée en tant qu’une des "13 spécialités gastronomiques qui ne sont pas israéliennes", dénonçant une "colonisation" culinaire et soulignant que "l’appropriation culturelle est pour le moins inappropriée".

Essayez (à vos risques et périls) de dire à un Tunisien que la Chakchouka est un plat israélien ou américain!

Si plusieurs pays se disputent cet héritage culinaire, "la seule chose sur laquelle ils sont tous d’accord, c’est à quel point ils l’adorent".

Et à chacun sa spécialité.

Différentes versions

"Ce n’est pas seulement facile à faire, c’est aussi bon marché, bon pour la ligne et idéal pour ceux qui n’ont pas le temps de cuisiner. Ca peut se manger en brunch ou en dîner du week-end, ou bien pour le déjeuner ou en tant que prix de consolation face à un ‘je n’arrive pas à croire que nous sommes attaqués par une tempête de neige en plein avril !’", peut-on lire sur le célèbre blog culinaire Smitten Kitchen.

Au fils du temps, des régions et des pays, les ingrédients diffèrent légèrement. L’avantage avec ce plat, c’est qu’il est également facilement adaptable, au grand dam des "puristes".

La "guerre des recettes" oppose par exemple ceux qui y ajoutent des oignions, et ceux qui n’osent même pas y penser, ceux qui ne jurent que par les poivrons verts, et ceux qui se permettent des petits morceaux de courgette ou d’okra.

Et avec ou sans viande? La version libyenne, par exemple, utilise de la viande sèche d’agneau, et au Maroc la Chakchouka se mange souvent accompagnée de kefta d’agneau. Des merguez sont aussi une option. Mais en règle générale, c’est la version végétarienne qui prime.

Pour ajouter plus de dimension à ce plat somme toute basique, certains ajoutent des morceaux de citron confits des herbes, des épices ou encore de la feta, comme le montre le New-York Times dans une vidéo. De quoi donner des cauchemars aux grand-mères tunisiennes!

Si cette spécialité n’est pas nouvelle chez nous, en Afrique du Nord, le reste du monde se réjouit de cette nouvelle découverte culinaire, résolument celle de la Chakchouka! Qui l'eût cru?

Galerie photoLa Chakchouka-mania Voyez les images

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.