MAGHREB
03/04/2014 04h:09 CET

Mehdi Jomâa, chef du gouvernement tunisien à Washington pour parler démocratie et économie

Mehdi Jomâa, chef du gouvernement tunisien à Washington pour parler démocratie et économie
Facebook/PM
Mehdi Jomâa, chef du gouvernement tunisien à Washington pour parler démocratie et économie

Le chef du gouvernement tunisien Mehdi Jomaâ doit être reçu vendredi par le président américain Barack Obama et par le numéro deux de la diplomatie américaine pour parler de transition démocratique et d'aide économique, a dit mercredi le département d'Etat.

M. Jomaâ a plaidé mercredi devant le centre de recherches CSIS de Washington pour que son pays jouisse d'une "relation économique avec les Etats-Unis comparable à (celle que la Tunisie) a avec l'Europe".

Washington a fourni une assistance de près de 400 millions de dollars à la Tunisie depuis 2011.

À noter qu'en 2013, le volume des investissements américains réalisés en Tunisie (hors énergie) s'élève à 184 millions de dinars contre 157.6 millions de dinars en 2011. 65 entreprises américaines opèrent en Tunisie (67 en 2011) et emploient 12107 salariés (9694 en 2011).

Pour son deuxième jour aux États-Unis, Mehdi Jomâa, s’est également rendu, mercredi, au Cimetière national d’Arlington à Washington où reposent près de 300 milles combattants de toutes les guerres américaines. Un hommage a été fait aux soldats tombés au combat

Mardi, lors de son arrivée à New York, il était revenu sur la décision des Etats-Unis de lever leur mise en garde sur les voyages en Tunisie qu'il avait qualifié de "signal fort".

"C'est une étape importante, car de nombreux pays tiennent compte d'une telle décision même si la Tunisie n'est pas une destination privilégiée des touristes américains", s'etait-il réjoui.

LIRE AUSSI:

Le chef du gouvernement "participera à une réunion bilatérale avec le président Obama à la Maison Blanche et rencontrera le secrétaire d'Etat adjoint William Burns", a indiqué le département d'Etat dans un communiqué.

L'entretien avec le président des Etats-Unis, programmé vendredi, avait été annoncé il y a deux semaines par la Maison Blanche.

Les deux pays pourront "discuter de l'engagement pris par les dirigeants tunisiens pour faire avancer la démocratie tunisienne et de la manière dont les Etats-Unis peuvent encore soutenir davantage la transition historique de la Tunisie", selon Washington.

MM. Obama et Burns devraient aussi parler avec leur hôte "d'un grand nombre de sujets d'intérêt commun, régionaux et bilatéraux, parmi lesquels l'assistance économique, politique et en matière de sécurité que peuvent apporter les Etats-Unis pour soutenir le programme de réforme du Premier ministre et la stabilité de la Tunisie".

M. Jomaâ doit aussi être reçu au Congrès, au Fonds monétaire international et à la Banque mondiale.

Le secrétaire d'Etat John Kerry s'était rendu quelques heures mi-février à Tunis pour assurer le pays précurseur des "Printemps arabes" du soutien des Etats-Unis dans sa "transition vers la démocratie", trois ans après la révolution.

LIRE AUSSI: John Kerry en visite à Tunis: Récit d'une conférence de presse

Galerie photo Le gouvernement de Mehdi Jomâa Voyez les images

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.