MAGHREB
18/03/2014 07h:44 CET

Opération antiterroriste à Jendouba: Deux personnes relâchées

Deux des sept éléments arrêtés lors des affrontements de Jendouba ont été relâchés lundi tard dans la nuit, a indiqué le substitut du procureur de la République près le Tribunal de première instance de Tunis, Sofiene Selliti.

Il s'agit de l'enfant Ghada Mezni et du dénommé Othmane Ben Mohamed Ben Ali Bouslimi.

Les autres restent à la disposition de la brigade antiterroriste avant d'être déférés devant le ministère public à Tunis, a-t-il précisé.

Selliti a déclaré mardi à l'Agence TAP que le procureur de la République de Jendouba a abandonné les investigations

relatives à l'intervention sécuritaire qui a eu lundi à l'aube étant donné leur nature (lutte antiterroriste).

Une opération au cours de laquelle trois présumés terroristes ont été tués et deux agents sécuritaires blessés.

Au cours de la même intervention, 7 éléments proches du groupe présumé terroriste ont été arrêtés, à savoir Samira

Mezni, la propriétaire de la maison où eu lieu l'opératio, Sondes et Ghada Mezni (ses filles), Amine Mezni (son cousin), Othmane Ben Mohamed Ben Ali Bouslimi (son frère), Fethi Rahmouni et Abdessalem Harzi.

Lors de cette opération, trois présumés terroristes ont été abattus. Il s'agit de Rabii Saidani et Ragheb Hannachi, et une troisième personne qui n'a pas encore été identifiée mas qui pourrait être "étrangère" selon le porte-parole du ministère de l'Intérieur Mohamed Ali Laroui.

Ragheb Hannachi a été qualifié par Laroui de "dangereux terroriste". Il était suspecté d'être l'un des auteurs de l'embuscade de Jendouba lors de laquelle quatre personnes, dont deux gendarmes, ont été tuées, avait-il précisé lors d'une conférence de presse tenue lundi 17 mars.

LIRE AUSSI:

Embuscade meurtrière à Jendouba: Trois suspects tunisiens identifiés, selon les autorités (VIDÉO)