MAGHREB
06/03/2014 15h:25 CET

Tunisie: Le nomadisme parlementaire se poursuit... L'Alliance démocratique fait cavalier seul

Alliance démocratique

L'Alliance démocratique a désormais le nombre suffisant de parlementaires pour faire cavalier seul à l'Assemblée nationale constituante. Lors d'une conférence de presse organisée ce jeudi, Mohamed Hamdi, secrétaire général du parti, a en effet annoncé sa décision de créer un nouveau groupe parlementaire, composé des députés de l'Alliance démocratique.

Un groupe parlementaire doit être composé d'au moins dix députés. Ainsi, les députés Chokri Yaïch et Jamel Gargouri viennent renforcer les rangs des huit députés représentant la formation.

mercato

Mohamed Hamdi, jusque-là président du groupe démocratique au sein de l'Assemblée, a en outre déclaré que cette décision intervenait "à la suite de la redéfinition de la nouvelle carte politique, notamment après que la Troïka a quitté le pouvoir et après la promulgation de la Constitution", rapporte l'agence TAP, tout en se disant attaché au maintien de la coordination avec "les amis du parti", dont le groupe démocrate qui comptait jusque-là 35 députés (Al Joumhouri, Al Massar, l'Alliance démocratique, des membres d'autres partis politiques et quelques indépendants).

L'Alliance démocratique a par ailleurs décidé de faire peau neuve en changeant de logo, avec l'œillet pour symbole.

Chokri Yaïch, élu sur les listes d'Afek Tounes, a décidé de quitter son parti au moment de la création d'Al Joumhouri, avant de rejoindre Nida Tounes. Jamel Gargouri est quant à lui élu sur les listes d'Ettakatol et avait également rejoint le parti de Béji Caïd Essebsi.

Les deux députés de Sfax ont annoncé leur démission de Nida Tounes en décembre dernier, affirmant que le parti avait dévié de son orientation initiale et choisi la dépendance envers l'ancien régime à travers l'enrôlement massif de personnes "liées de façon documentée au système de corruption et de dictature".

LIRE AUSSI:Démissions à Nida Tounes... le député Chokri Yaïch accuse Faouzi Elloumi de recycler les Rcdistes

L'Alliance démocratique est née à la suite du dernier congrès du PDP, avant la création d'Al Joumhouri, en avril 2012. Plusieurs militants et environ la moitié des élus du PDP avaient alors décidé de faire scission et de créer un nouveau parti. Depuis l'assassinat de Mohamed Brahmi, le parti de Mohamed Brahmi a davantage pris ses distances vis-à-vis des partis représentés au sein du groupe démocrate.

Les démissions et les transferts de députés d'un parti à un autre n'ont pas cessé depuis les élections, modifiant sensiblement le poids de ces formations au sein de l'Assemblée.

LIRE AUSSI:Al Massar, le grand gagnant du mercato politique

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.