MAGHREB
24/12/2013 14h:12 CET | Actualisé 24/12/2013 15h:20 CET

Tunisie: Les députés hébergés gratuitement pour optimiser la présence lors des séances plénières consacrées à la loi de Finances

Twitter/David Thomson

Les députés ont reçu aujourd'hui un message de la part de l'administration de l'Assemblée leur indiquant qu'ils pouvaient loger à l'hôtel gratuitement pendant 10 jours, à compter de ce mercredi 25 décembre 2013. Ils auront le choix entre trois hôtels situés à Tunis, Les Ambassadeurs, L'Africa et Le Golden Tulip El Mechtel.

Contactée par le HuffPost Maghreb, Héla Hammi, Assesseur chargée de la gestion et de la surveillance budgétaire et élue Ennahdha justifie cette décision.

"Nous débutons dès demain la discussion en séance plénière de la loi de Finances 2014. Les débats risquent de se prolonger tard dans la nuit et il est primordial que les députés puissent être présent", a-t-elle martelé.

"L'essentiel est qu'ils soient présents"

Héla Hammi n'a pas décoléré de la polémique relative aux primes de logement des députés, annulées par le Tribunal administratif. Pour elle, les critiques et la surmédiatisation du sujet sont injustes et injustifiées.

"Avant les élus étaient logés à l'hôtel. On a décidé de leur accorder des primes pour réduire le coût du logement, mais maintenant ils n'ont plus rien. Nous avons une marge sur le budget 2013 pour les dépenses diverses que nous n'avons pas utilisée. Cela servira à loger les députés pour les séances plénières qui se suivent sur plusieurs jours", poursuit Héla Hammi.

"Les élus des régions ne peuvent pas se permettre de louer deux logements. Souvent, ils me disent qu'ils doivent rentrer chez eux avant 16h, sinon ils ne trouveront plus de louages (un taxi collectif qui relie les villes)".

"Pour moi l'essentiel est qu'ils soient présents et que les lois puissent être votées", ajoute-t-elle, avant de conclure: "Ils n'auront plus d'excuses pour s'absenter et devront bien sûr se justifier dans le cas contraire!"

En novembre dernier, l'Assemblée nationale constituante avait également lancé un appel d'offres pour héberger les députés pour une période de 45 jours, correspondant aux débats relatifs à la Constitution, sans que la date d'hébergement ne soit précisée.

LIRE AUSSI:L'ANC lance un appel d'offres pour héberger les députés à l'hôtel

Le 19 novembre, l'Assemblée avait communiqué les informations relatives aux indemnités des élus. "L'indemnité des députés est de 2340 dinars, pas plus. De plus, la prise en charge de l'hébergement à l'hôtel, qui était assurée pour les membres du précédent parlement, a été annulée en septembre 2012", avait précisé la présidence de l'Assemblée.

L'année dernière, une vive polémique sur le salaire des députés avait éclaté lorsque Mustapha Ben Jaâfar a décidé d'augmenter la prime des élus, avant que le Tribunal administratif ne vienne annuler cette décision en octobre 2012.