MAGHREB
11/12/2013 11h:31 CET

Le pape François élu "personnalité de l'année" 2013 par Time Magazine

Time.com

C'est finalement le pape François qui a été élu mercredi "personnalité de l'année" 2013 par le magazine américain Time pour avoir changé "le ton, la perception et l'approche" de l'Eglise catholique, a annoncé l'une des responsables du journal sur la chaîne NBC.

"Pour avoir tiré la papauté hors de son palais afin de l'emmener dans la rue, pour avoir poussé la plus grande Eglise au monde à faire face à ses besoins les plus profonds, et pour avoir fait le juste équilibre entre jugement et compassion, le pape François est la personne de l'année 2013 de Time", a indiqué la rédactrice en chef Nancy Gibbs.

"Il est rare qu'un nouvel acteur de la scène mondiale suscite autant d'attention aussi rapidement, que ce soit parmi les jeunes ou les plus âgés, parmi les croyants ou les sceptiques, que le pape François", d'origine argentine, parvenu en mars à la tête de l'Eglise catholique.

"En neuf mois, il a su se placer au centre des discussions essentielles de notre époque: la richesse et la pauvreté, l'équité et la justice, la transparence, la modernité, la mondialisation, le rôle de la femme, la nature du mariage, les tentations du pouvoir", a énuméré Mme Gibbs.

pape

Photo: Time Magazine

Le Pape François devient ainsi le troisième Pape à décrocher ce titre depuis sa création en 1927 (il y a également eu Jean-Paul II en 1994 et Jean XXIII en 1962) et succède à Barack Obama.

Snowden et Bachar Al Assad coiffés au poteau

L'ancien consultant de l'agence de sécurité nationale américaine (NSA) Edward Snowden arrive deuxième. A l'origine des révélations fracassantes sur les pratiques de surveillance des télécommunications par les Etats-Unis, le jeune homme est actuellement réfugié en Russie.

Mais bien que snobé par le Time, Snowden sera quand même désigné "personnalité de l'année 2013"... par The Guardian!

"Certains verront dans ce choix du Time une façon de snobber Edward Snowden, relançant le débat sur la façon dont la presse a traité Snowden" a twitté un journaliste. Pour Wikileaks, c'est la "lâcheté" du TIME qui est dénoncée, "comme pour Assange en 2010, qui avait remporté le vote du public":

Bashar Al Assad, surnommé le "tyran létal" par le Time, a été classé, quant à lui, quatrième.

Ce fut "une des personnes les plus influentes au monde de l'année 2013 et c'est pour ça qu'il fait partie des présélectionnés pour le titre de personnalité de l'année" a expliqué Bobby Gosh, rédacteur en chef de la rubrique internationale du Time. "La perpétuelle survie d'Assad est une gifle pour le Président Obama et les pays occidentaux qui n'ont cessé de répéter qu'il devait partir. Il est toujours là."

Le général Abdel Fatah Al Sissi, considéré par beaucoup d’égyptiens comme l’homme providentiel du pays, été arrivé en tête du sondage réalisé auprès des internautes et des lecteurs du Time pour désigner la "personnalité de l'année" 2013.

Remportant 26.2% des votes, il avait devancé le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan et la chanteuse américaine Miley Cyrus.

Mais l'équipe du magazine a finalement préféré François à Sissi.

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.