MAGHREB
21/11/2013 05h:42 CET | Actualisé 21/11/2013 05h:43 CET

Libye: "Pour sa sécurité", une députée se déplace avec une grenade dans son sac à main

Une grenade
Flickr/4RB
Une grenade

Une députée libyenne a été épinglée par les services de sécurité de la mairie de Tripoli qui ont découvert une grenade dans son sac à main.

La membre du Congrès général national (CGN, Parlement) a expliqué mercredi aux services de sécurité qu'elle portait une grenade dans son sac pour sa "propre sécurité".

"Au moment de son entrée dans la mairie de Tripoli pour assister à une réunion, Mme Souad Soltane a fait passer son sac dans le détecteur des armes et explosifs, déclenchant l'alarme", a expliqué le Conseil local sur sa page Facebook.

"Le dernier accessoire à la mode pour les femmes en Libye": une grenade dans son sac à main, ironise un internaute

Elle a "voulu récupérer sa bombe à l'issue de la réunion"

Le Conseil a précisé que Mme Soltane avait pu assister à la réunion après avoir remis la bombe au responsable de la sécurité.

La députée a "voulu récupérer sa bombe à l'issue de la réunion, mais le responsable de la sécurité a refusé", selon la même source.

Un internaute libyen moque "l'élite" de la nation

Le Conseil local de Tripoli a indiqué qu'il publiait cette mise au point pour démentir des informations sur les réseaux sociaux, faisant état de l'arrestation de la députée.

La prolifération d'armes non contrôlées pose problème en Libye

Après la chute du régime de Mouammar Kadhafi en octobre 2011, les armes ont proliféré en Libye, aux mains de milices armées mais aussi au sein de la population.

L'état de la sécurité reste très instable dans le pays. Dans la capitale, des violences ont éclaté vendredi quand une milice de Misrata a tiré sur des manifestants pacifiques venus réclamer son départ. En représailles, des hommes armés ont attaqué le QG de cette milice, au prix d'affrontements qui ont fait au moins 46 morts et plus de 500 blessés.

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.