MAGHREB
15/11/2013 14h:12 CET

Tunisie: La vente des biens confisqués aurait pu rapporter beaucoup plus, selon Elyes Fakhfakh

Ettakatol

Les biens confisqués soumis à la commission nationale de gestion des fonds et biens confisqués a atteint le nombre 1.038, et sont répartis comme suit: 486 sociétés, 461 biens immobiliers et 91 voitures.

M. Ahmed Khedher, coordinateur général du secrétariat permanent de la Commission nationale de gestion des avoirs et des fonds, objets de confiscation ou de récupération en faveur de l'Etat, a indiqué, vendredi, que la cession des entreprises sera effectuée sur la base de critères bien définis, dont la transparence et la concurrence loyale.

Un gain potentiel d'1,5 milliard de dinars

Il a en outre indiqué que les ventes de biens confisqués dépassent les 730 millions de dinars. "Il est vrai qu'on avait prévu plus, mais l'opération de vente n'est pas un but en soi, car notre priorité est de conserver ce patrimoine. Je ne peux pas donner de chiffres exacts concernant le potentiel de vente, mais le capital estimé est d'1,5 milliard de dinars", a précisé Ahmed Khedher.

"On aurait pu faire beaucoup mieux", a confirmé Elyes Fakhfakh, mais les "opérations sont complexes car dans un certain nombre de sociétés, l'Etat détient moins de 50% du capital ou ne possède même pas une minorité de blocage, ce qui rend les transactions plus difficiles", a affirmé le ministre des Finances.

LIRE AUSSI: Biens confisqués au clan Ben Ali: Des recettes en deçà des objectifs

En ce qui concerne la confiscation des portefeuilles financiers, Khedher a indiqué que 95 décisions de saisie ont été prises, relevant que les recettes des cessions de ces portefeuilles ont atteint à ce jour environ 116 millions de dinars (MD).

Aucune offre valable pour la villa de Sakher El Matri

Pour ce qui est des biens immobiliers confisqués, il a ajouté que 273 biens parmi les 461 confisqués font partie des domaines de l'Etat et les 208 autres sont situés dans les gouvernorats de Tunis et Sousse.

La majorité des biens immobiliers confisqués revêtent une vocation agricole et résidentielle, a-t-il encore précisé.

Le responsable a souligné que le bilan des ventes de certains biens fonciers confisqués a atteint 3,8 MD, soulignant que des appels d'offres ont été lancés pour l'acquisition de ces biens.

La villa de Sakher El Matri, gendre du président déchu n'a pas encore été vendue, dans la mesure où aucune offre valable n'a été présentée, a-t-il dit.

Il a également procédé à la cession de 35 voitures d'une valeur de 1 MD, outre la confiscation de liquidités disponibles dans les palais présidentiels.

Les recettes de l'exposition-vente des biens confisqués organisée à partir du 22 décembre 2012 ont atteint environ 1,2 million de dinars, a encore fait savoir Ahmed Khedher.

Evoquant les problèmes entravant ce dossier en Tunisie, M. Sofiène Chaouachi, président du secrétariat permanent de la Commission nationale de gestion des biens confisqués, a évoqué principalement des problèmes d'ordre administratif, juridique, législatif et organisationnel.

LIRE AUSSI: Vente des entreprises confisquées, un processus mal ficelé