MAGHREB
06/11/2013 11h:54 CET

Tunisie: Le quartet se réunit et prépare ses futures rencontres avec les partis

Les représentants du quartet lors de la conférence de presse du 4 novembre 2013
Facebook
Les représentants du quartet lors de la conférence de presse du 4 novembre 2013

"Le quartet se réunit, mercredi, à partir de 16h00, pour définir un programme d'action pouvant garantir la réussite de la prochaine rencontre avec les différents protagonistes politiques", a déclaré, mercredi matin, à la TAP, le secrétaire général adjoint de la Centrale syndicale, Mouldi Jendoubi.

"Entre-temps, le quartet parrainant le dialogue national poursuit ses contacts auprès des partis politiques et des personnalités proposées à la primature", a-t-il affirmé, expliquant que les concertations se rapportent uniquement aux quatre noms retenus le week-end dernier pour la présidence du prochain gouvernement, sans ajouter d'autres candidats à la liste.

Jendoubi a également souligné la nécessité d'œuvrer sérieusement pour la réussite du dialogue national, vu que la situation du pays "ne tolèrerait pas un nouvel échec".

Il s'est, par ailleurs, dit confiant quant à un éventuel rapprochement des points de vue, rappelant à ce propos que le quartet avait rencontré les mêmes difficultés avant le 5 octobre et a failli échouer à rassembler les protagonistes.

Dans une déclaration à Jawhara FM, la présidente de l'Union tunisienne de l'industrie, du commerce et de l'artisanat (UTICA) et membre du quartet, Wided Bouchamaoui a estimé que les parrains du dialogue avaient réussi à réunir tous les partis politiques et à les amener à s'entendre sur un ensemble d'articles de la constitution. Elle a ajouté que le quartet tiendrait bon pour clôturer cette période et que si les partis n'arrivaient pas à s'entendre sur le choix du nouveau Premier ministre, les parrains du dialogue "auraient également leur mot à dire".

L'intervention de Wided Bouchamaoui sur Jawhara FM

Les travaux du dialogue national ont été suspendus lundi soir, en l'absence de consensus sur le nom du futur chef du gouvernement.

LIRE AUSSI: Échec des négociations sur le Premier ministre, le dialogue national suspendu sine die

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.