MAGHREB
27/09/2013 08h:43 CET

A l'ONU, Marzouki appelle à la libération de Mohamed Morsi... Le MAE égyptien et les internautes réagissent

Moncef Marzouki, Président de la République.
Capture d'écran
Moncef Marzouki, Président de la République.

A New-York depuis plusieurs jours, Moncef Marzouki le Président de la République tunisienne a prononcé un discours à l'ONU à l'occasion de la 68ème session de son Assemblée générale.

Lors de cette allocution, il a exhorté les autorités égyptiennes à libérer le président déchu Mohamed Morsi ainsi que "tous les prisonniers politiques".

Le ministère égyptien des Affaires étrangères réagit

Le ministère égyptien des Affaires étrangères a exprimé son "refus" et son "mécontentement" à la suite de l'appel de Marzouki à libérer "ce qu'il appelle des prisonniers politiques".

"Ces déclarations vont à l'encontre de la volonté du peuple qui est sorti par millions le 30 juin dernier pour demander l'établissement d'une démocratie réelle, instituant un État moderne qui n'exclut aucun de ses enfants", s'indigne le ministère qui accuse à son tour certaines personnes en Tunisie "de vouloir imposer un modèle de société contraire à la nature tolérante de la société tunisienne".

Les internautes réagissent

Si les partisans des Frères musulmans en Egypte et ceux de la Troïka au pouvoir en Tunisie ont salué le discours du Président Marzouki, de nombreux internautes tunisiens ont fait le parallèle entre l'appel à libérer Mohamed Morsi et les déclarations de la veille, justifiant l'incarcération de Jabeur Mejri, condamné à sept ans et demi de prison pour des caricatures jugées blasphématoires.

Lire sur le HuffPost Maghreb: Les trois déclarations controversées de Moncef Marzouki à New-York

  • Les pro-Morsi encensent Marzouki

  • Des internautes tunisiens font le parallèle avec l'affaire Jabeur Mejri