MAGHREB
15/09/2013 05h:58 CET

Tunisie - Assassinat de Mohamed Brahmi: Le ministère de l'Intérieur se défend

OsamaK

Le ministère de l'Intérieur a publié un communiqué au sujet d'un document administratif interne fuité concernant des informations reçues sur l'assassinat de Mohamed Brahmi, plus de deux semaines avant qu'il ne soit abattu. Vendredi, Lofi Ben Jeddou, ministre de l'Intérieur, avait confirmé l'existence d'un tel document.

Lire sur le HuffPost Maghreb:
>>Suite aux révélations sur l'assassinat de Brahmi, Lotfi Ben Jeddou ordonne l'ouverture d'une enquête interne
>>Le gouvernement accusé d'avoir été mis au courant du meurtre de Brahmi sans réagir

Après que plusieurs médias et personnalités aient pointé du doigt une possible implication de certains membres de la sécurité dans l'assassinat du martyr Mohamed Brahmi, ces derniers étant soupçonnés de négligence au sujet des dispositions qu'il aurait fallu prendre pour protéger M. Brahmi, le ministère de l'Intérieur appelle à garder l'institution sécuritaire loin des tiraillements politiques et partisans et à prendre en compte la nature du travail des forces de l'ordre et ses exigences.

"Le travail des forces de sécurité a ses propres règles dont le secret et la discipline", précise le communiqué, ajoutant que "l'institution sécuritaire reçoit beaucoup d'informations et de renseignements de ses propres sources ainsi que dans le cadre de la coopération internationale avec des pays frères et amis. Ces informations sont traitées et évaluées, et des procédés techniques et scientifiques sont engagés bien avant d'informer les politiciens de leurs résultats"

Dans ce communiqué, le ministère rappelle son droit de poursuivre en justice toute personne qui porterait atteinte à l'intégrité de l'institution ou des agents de l'ordre.

Par ailleurs, il appelle à respecter l'indépendance de la magistrature, affirmant son engagement total et inconditionnel à fournir toutes les données à la justice, sans aucune réserve.

Le ministère précise que son rôle est de protéger le pays et tous les citoyens sans distinction, faisant valoir sa réussite dans le rétablissement de l'ordre, après avoir déjoué plusieurs plans terroristes et tentatives d'assassinats.

Il rappelle enfin que le ministre de l'Intérieur a chargé l'inspection générale de mener une enquête interne à propos de l'assassinat de Brahmi pour cerner les éventuelles défaillances et améliorer le travail de l'institution sécuritaire dans la protection de l'intégrité du pays et des citoyens.