MAGHREB
28/08/2013 15h:04 CET | Actualisé 29/08/2013 10h:01 CET

Le Syndicat national des journalistes tunisiens appelle à la grève

pinterest

TUNIS - Le Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT) a appelé les journalistes de l'Etablissement de la radio tunisienne à observer une grève mardi prochain pour protester contre les récentes nominations à la tête des radios et dénoncer l'interférence dans la ligne éditoriale.

Selon une déclaration rendue publique mercredi par le SNJT, un sit-in est aussi prévu la même journée devant l'Etablissement de la radio tunisienne, à partir de 10h00.

A cet égard, le Syndicat appelle tous les journalistes des médias écrits, électroniques et audiovisuels à participer massivement à ce rassemblement pour soutenir leurs collègues.

"Opérées par le gouvernement provisoire par le biais du Président directeur général de la Radio tunisienne Mohamed Meddeb, ces nominations ont été effectuées sur la base d'allégeances politiques et administratives comme c'était le cas dans tous les secteurs", lit-on dans le texte de la déclaration.

Ces nominations ont donné lieu à des "revirements dangereux" dans le contenu médiatique, avertit le SNJT, qui précise aussi qu'elles sont venues compromettre l'indépendance de la ligne éditoriale. En témoignent l'intervention dans les programmes, le choix des invités et la diffusion de contenus propagandistes qui, selon le Syndicat, "ne font que consacrer une information dépendante du pouvoir en place".

Dans le même contexte, le SNJT demande la démission du Président directeur général de l'Etablissement de la radio tunisienne Mohamed Meddeb et l'adoption de critères objectifs de nomination.

Tout en accusant le gouvernement de tentative de mainmise sur l'information publique, le Syndicat dénonce également son indifférence face aux propositions de réforme du secteur et aux revendications des professionnels du secteur.

Selon cette même déclaration, les nominations ont concerné la radio nationale, les radios de Tataouine, du Kef, de Gafsa, de Monastir et de Sfax ainsi que Radio-Jeune, la Radio culturelle et RTCI (Radio Tunis chaine internationale).