MAGHREB
24/08/2013 14h:11 CET | Actualisé 24/08/2013 15h:48 CET

Tunisie: 5 nominations et 2 mutations de gouverneurs

Réunion du Premier ministre avec les gouverneurs à la Kasbah, le 24 août 2013
Présidence du Gouvernement
Réunion du Premier ministre avec les gouverneurs à la Kasbah, le 24 août 2013

TUNIS - Au cours d'une cérémonie d'installation des nouveaux gouverneurs au palais du gouvernement à la Kasbah, le chef du gouvernement provisoire Ali Larayedh a appelé samedi à l'accélération de la levée des obstacles entravant l'avancement des projets de développement dans les régions.

Mise au point

Lors d'une réunion en présence du ministre de l'Intérieur Lotfi Ben Jeddou, le chef du gouvernement a souligné la nécessité d'une coordination entre les gouverneurs, les ministères et les structures concernées en vue de dépasser les lenteurs administratives dans la réalisation de ces projets et, par conséquent, d'impulser le développement régional et servir les intérêts des citoyens.

Larayedh a appelé à cette occasion à œuvrer pour "l'application de la loi contre les pilleurs et les terroristes, de lutter contre tous les aspects de la corruption et d'atteinte aux administrations et aux structures des établissements publics et privés", tout en évoquant en parallèle l'importance de protéger les mouvements de protestation et les marches pacifiques, parce qu'ils "sont le fruit de la révolution tunisienne".

Il a par ailleurs attiré l'attention sur la situation délicate par laquelle passe le pays, notamment sur le plan sécuritaire, avec la nécessité, selon lui, de "davantage de vigilance et d'attention face aux dangers intérieurs et extérieurs".

Le chef du gouvernement a aussi mis l'accent sur le besoin de la poursuite des activités de toutes les structures du pays et de l'amélioration de leur rendement, surtout durant cette crise politique actuelle, pour trouver des solutions qui servent l'intérêt public.

Sur un autre plan, Larayedh a rendu Hommage aux nouveaux gouverneurs pour avoir accepté d'assumer la responsabilité

qui a, t-il dit, nécessite "la négation de l'ego", surtout en cette période difficile.

Il les a appelé à être à l'écoute des problèmes des citoyens et "à oeuvrer pour satisfaire leurs besoins". Il leur a aussi demandé d'être neutre vis-à-vis des courants politiques, et à faire prévaloir l'intérêt public dans toutes les décisions et les orientations.

M. Larayedh a enfin remercié les gouverneurs en fin de mission ou ceux qui ont été appelés à d'autres fonctions pour leurs efforts et les services rendus au pays "dans des conditions qui n'étaient pas idéales ou adaptées".

Il a souligné que "la compétence, la sincérité et l'engagement pour les objectifs de la révolution demeurent les critères uniques dans les nominations décidées par le gouvernement".

Il a aussi rappelé "la responsabilité de consacrer la réforme malgré les forces qui tirent en arrière", "la moindre des choses pouvant être présentée en hommage aux martyrs de la révolution tunisienne" selon lui.

Remaniement gouvernoral

Le ministère de l'Intérieur a annoncé samedi dans un communiqué que le chef du gouvernement provisoire Ali Larayedh a décidé d'effectuer un mouvement partiel dans le corps des gouverneurs.

Les changements sont les suivants:

  • La nomination de Abdennaceur Ellefi au gouvernorat de Kairouan en remplacement de Abdelmajid Laghouane.
  • Qui est-il? Il est né le 16 août 1968 à Ben Guerdane (gouvernorat de Médenine). Le nouveau gouverneur de Médenine est titulaire d'une maîtrise en Sciences économiques, d'un diplôme d'Etudes supérieures en économie et gestion et d'un master en études financières approfondies. Depuis 2009 jusqu'à 2011, Ellefi a occupé le poste de directeur général de la société "Les céramiques du sud", puis directeur d'audit interne au sein de la société de développement et d'investissement du sud (depuis juin 2011 jusqu'à sa nouvelle nomination).

  • La nomination de Abdessatar Toumi au gouvernorat de Nabeul en remplacement de Mahmoud Jaballah.
  • Qui est-il? Il est né le 3 décembre 1955, titulaire d'un diplôme de doctorat en matériaux macromoléculaire auprès de la faculté des sciences de Lyon, (France), d'un diplôme des études approfondies dans la même spécialité et du diplôme d'ingénieur en chimie. Toumi a occupé un poste le poste de directeur à la direction régionale du centre national du cuir et de la chaussure de Sfax (1992-2004), et de directeur des recherches et de l'innovation au sein du même établissement (2004-2012). Il enseigne depuis 1986 à l'école nationale d'ingénieur de Tunis, à l'institut supérieur des études technologiques de Sfax et à la faculté des sciences de Monastir.

  • La nomination de Hamdi Jerbi au gouvernorat de Zaghouan en remplacement de Nabil Haouiji.
  • Qui est-il? Il est né le 2 février 1974 à Sfax. Le nouveau gouverneur de Zaghouan est titulaire d'une maîtrise en droit et d'un diplôme du cycle supérieur de l'Ecole nationale d'administration (ENA). Durant la période 2003-2007, il a occupé le poste de contrôleur adjoint des services publics, avant d'être promu au poste de contrôleur des services publics (2007-2011), puis contrôleur en chef des services publics (de 2011 jusqu'à sa nouvelle nomination). Le nouveau gouverneur de Zaghouan a, également, occupé le poste de contrôleur d'Etat auprès de l'Union tunisienne de solidarité sociale (Mai 2012-mars 2013). Depuis novembre 2012, il est membre du conseil d'administration du Centre national pédagogique.

  • La nomination de Néjib Khabouchi au gouvernorat de Jendouba en remplacement de Samir Rouihem.
  • Qui est-il? Il est né le 30 décembre 1973, à Tajerouine (gouvernorat du Kef). Il est titulaire d'une maîtrise en sciences juridiques, d'un diplôme de fin d'études du cycle supérieur de l'Ecole nationale de l'administration et d'un diplôme de fin d'études, spécialité administration publique, de l'Institut Maxwell aux Etats Unis d'Amérique. Khabouchi a rejoint l'Instance de contrôle général des services publics, où il a été promu de poste de contrôleur adjoint des services publics, au contrôleur des services publics, puis contrôleur en chef des services publics. Il est fondateur et ex-président de l'Association tunisienne des contrôleurs publics.

  • La nomination de Ridha Lahoual au gouvernorat de Bizerte en remplacement de Abderrazak Ben Khalifa.
  • Qui est-il? Il est né le 10 janvier 1957. Ingénieur en industries agroalimentaires, il a occupé le poste de directeur régional du commerce (1994-2010), de directeur général de l'Institut national de la consommation (2010- 2012) et de directeur général de la société tunisienne des marchés de gros (2012- 2013). M. Lahouel a été en charge de l'organisation des rencontres et des workshops de la consultation sur le secteur du commerce. De 2002 à 2007, il a occupé le poste d'enseignant à l'école de la garde nationale et de la protection civile à Bir Bouregba.

  • La mutation de Abderrazak Ben Khalifa du gouvernorat de Bizerte au gouvernorat de Tunis en remplacement de Adel Ben Hassen.
  • Qui est-il? Il est né le 28 juin 1966 àTunis. Diplômé en droit et titulaire du certificat d'aptitude à la profession d'avocat (CAPA) et a poursuivi le cycle de la formation diplomatique à l'Ecole Nationale d'administration (ENA). Ben Khelifa a occupé de 1992 à 1997 le poste de secrétaire aux affaires étrangères au service des Etats unis d'Amérique et Amérique du nord au ministère des affaires étrangères. Il a été nommé juge au tribunal administratif puis délégué de l'Etat et enfin président de chambre dans le même tribunal. Il a publié plusieurs recherches et études.

  • La mutation de Samir Rouihem, du gouvernorat de Jendouba au gouvernorat de Sfax en remplacement de Fathi Derbali.
  • Qui est-il? Il est né le 13 avril 1968 à Tunis. Titulaire du grade d'ingénieur principal, Samir Rouihem détient un master en conception industrielle globalisée de France et un master en sécurité informatique de Tunisie. Rouihem avait occupé le poste de premier délégué à Jendouba.