MAGHREB
12/08/2013 12h:42 CET | Actualisé 12/08/2013 14h:13 CET

l'UGTA apporte son soutien à l'UGTT

Logo de l'UGTA
Wikipédia
Logo de l'UGTA

Le syndicat historique tunisien, l’Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT), pleinement engagé dans la résolution de la crise politique qui agite le pays depuis l’assassinat de Mohamed Brahmi le 6 juillet 2013, a reçu ce lundi 12 août l’appui de son équivalent algérien, l’Union Générale des Travailleurs Algériens (UGTA).

Fidèle à son histoire, l’UGTT qui depuis la lutte d’indépendance a maintes fois assuré un rôle politique de premier plan, a de nouveau réinvesti la scène politique en participant aux discussions devant aboutir à une sortie de crise. Dans cette optique, le président de l’Assemblée nationale constituante, Mustapha Ben Jaâfar, a décidé de suspendre les travaux de celle-ci et de s’en remettre au syndicat pour parvenir à un consensus entre les différentes forces politiques.

C’est dans ce contexte sensible que l’Union générale des travailleurs algériens qui revendique près de 4 millions de membres, a exprimé, à travers un communiqué, “son soutien et sa solidarité à l’UGTT, dans ses actions pour la défense et la sauvegarde des valeurs démocratiques et républicaines de la Tunisie”. L'UGTA exprime également son soutien au peuple tunisien dans son ensemble face aux assassinats politiques et aux actes terroristes commis contre l’armée.

communiqué ugta

Ce positionnement qui se situe dans la continuité de la réaction du gouvernement Algérien face aux évènements récents qui ont frappé la Tunisie, ne manquera pas de nourrir les spéculations des milieux islamistes quant à une hypothétique implication de parties algériennes dans ces mêmes évènements, au risque d’ajouter à la crise actuelle une dimension internationale et de fragiliser encore plus la stabilité précaire du pays.