MAGHREB
06/08/2013 11h:39 CET | Actualisé 12/08/2013 09h:52 CET

La société civile se mobilise pour soutenir la candidature de l'île de Djerba au patrimoine mondial de l'UNESCO

Mosqué Fathloun - Djerba
Flickr/Richard Mortel
Mosqué Fathloun - Djerba

La candidature de l'île de Djerba au patrimoine mondial de l'UNESCO a été proposée en 2011 sous l'impulsion de la société civile locale et de l'ancien ministre de la Culture, Mr Ezzedine Bechaouch. Depuis, l'île figure sur la liste indicative de l'UNESCO (Organisation des Nations Unies pour l'Education, la Science et la Culture) en attendant la constitution par l'Etat du dossier technique nécessaire à la validation finale.

Située au sud-est du littoral tunisien dans le golfe de Gabès et célèbre pour ses plages de sable fin, Djerba regorge de vestiges d’un passé riche en histoire: chantée par Homère sous le nom de "île des Lotophages", étape incontournable de la grande aventure phénicienne vers l'Ouest, grand comptoir de productions "industrielles" et d'échanges commerciaux et culturels pendant l'Antiquité classique, terre de la "Ghriba", la plus vieille synagogue de tout l'Occident méditerranéen, "place forte" disputée par les grandes puissances de l'époque durant le Moyen Âge, conservatoire de paysages "homériques" et de traditions millénaires.

C’est donc ce riche patrimoine historique et immatériel d'une grande variété qui est à l'origine de la candidature de l’île. Pour figurer sur la liste finale, les sites doivent avoir une valeur universelle exceptionnelle et satisfaire au moins un des dix critères de sélection.

L’Association de sauvegarde de l'île Djerba, présidée par Mr Naceur Bouabid, ainsi que d'autres composantes de la société civile locale, mènent depuis 1994 une campagne pour inscrire l'île de Djerba au patrimoine mondial en lançant plusieurs appels pour sensibiliser la communauté tunisienne et internationale.

Plusieurs manifestations culturelles organisées par l'association auront lieu dès le 20 août sur l’île pour soutenir la candidature actuelle et pour faire pression sur les autorités afin d'accélérer le processus pour pouvoir enfin jouir de ce statut prestigieux.

Des expositions ambulantes sillonneront toutes les régions de Djerba, des films documentaires, des ateliers sur le patrimoine artisanal djerbien et une soirée baptisée ''Djerba, du mythe au patrimoine mondial'', sont prévues dans ce cadre.

Pour rappel, La liste du patrimoine mondial comporte 981 biens constituant le patrimoine culturel et naturel que le Comité de l'UNESCO considère comme ayant une valeur universelle exceptionnelle.

Article mis à jour suites aux clarifications de Mr Naceur Bouabid, Président de l'Association de sauvegarde de l'île de Djerba.

Sites tunisiens inscrits sur la Liste du patrimoine culturel mondial (UNESCO)