MAGHREB
13/07/2013 02h:46 CET

Tunisie: Ennahdha gagne un député supplémentaire, d'autres migrations sont enregistrées à l'Assemblée

Nacer Talel pour le HuffPost Maghreb

Le nomadisme parlementaire n'en finit pas à l'Assemblée nationale constituante (ANC). Que ce soit les allées et venues entre les partis politiques ou les groupes parlementaires, les députés tunisiens ne tiennent pas en place.

Après Sélim Ben Abdessalem et Fatma Gharbi qui ont récemment rejoint le parti Nida Tounes (sans pour autant démissionner du groupe démocratique), c'est au tour des groupes au sein de l'ANC de connaître certains changements.

L'élu Kamel Saadaoui a rejoint le parti Ennahdha, groupe majoritaire à l'Assemblée nationale constituante (ANC), a annoncé le 12 juillet, Meherzia Laabidi, première vice présidente de l'ANC lors d'une séance débat sur le projet de la constitution.

Kamel Saadaoui appartenait au mouvement des démocrates socialistes. Le nombre de constituants appartenant au parti Ennahdha s'élève ainsi à 90.

A noter que l'élue Ennahdha, Fattoum Attia avait tenté de démissionner du groupe, à la suite des désaccords qu'elle avait exprimés au sujet des positions prises par le parti islamiste. Selon Karima Souid, députée Al Massar et assesseur chargée de l'information, le président du groupe parlementaire d'Ennahdha, Sahbi Atig, aurait refusé sa démission.

En effet, l'article 20 du Règlement intérieur, stipule qu' une démission d'un groupe doit être signée par son président et par l'élu démissionnaire.

Sur un autre plan, Mohamed Tahar Ilahi le président du groupe Liberté et dignité a annoncé l'adhésion de deux nouveaux constituants à son groupe. Il s'agit de Jalel Farhat (indépendant) et Souhir Dardouri (dissidente du CPR). Le nombre de constituants appartenant à ce groupe s'élève à 12.