MAGHREB
09/07/2013 16h:02 CET | Actualisé 10/07/2013 10h:00 CET

Tunisie: Selim Ben Abdessalem et Fatma Gharbi rejoignent Nida Tounes

Facebook/Appel de Tunisie
Selim Ben Abdessalem et Fatma Gharbi au local de Nida Tounes avec Béji Caïd Essebsi

Nida Tounes continue d’engranger des parlementaires dissidents et peut désormais constituer son propre groupe à l’Assemblée. L’adhésion des députés Selim Ben Abdesselem et Fatma Gharbi, tous deux démissionnaires du parti Ettakatol depuis octobre 2012, a été annoncée aujourd’hui par le site officiel du parti.

Contacté par le HuffPost Maghreb, Selim Ben Abdesselem se revendique comme “apparenté” au parti et non encarté. Ce dernier justifie sa démarche par la convergence des points de vue sur la Constitution, la nécessité de mettre fin à cette période transitoire et de proposer un projet alternatif à celui de la Troïka au pouvoir, ce qui suppose une unification de l’opposition qui, selon lui, ne peut être réalisée que par Nida Tounes.

Lire aussi: Les raisons d'un choix, par Fatma Gharbi et Selim Ben Abdesselem

Bien que les conditions formelles de constitution d’un groupe parlementaire représentant le parti sont à présent réunies, ce processus n’a pas été pour l’heure engagé. Les dirigeants de Nidaa Tounes semblent privilégier un élargissement du bloc démocratique récemment fragilisé par la scission au sein du parti Al Joumhouri.

L’historique de la représentation parlementaire de Nida Tounes

Parmi les constituants ayant adhéré à Nida Tounes entre les mois d’août et novembre 2012, on compte Brahim Gassas, Mouldi Zidi, Abdelmonem Krir et Rabiâa Najlaoui d’Al Aridha mais aussi Abdelaziz Kotti et Dhamir Manai du Congrès pour la République (CPR), Mohamed-Ali Nasri du mouvement Wafa (dissidents du CPR), Khemaïs Ksila et Jamel Gargouri du parti Ettakatol et enfin Chokri Yaïchi d’Al Joumhouri.

L’adhésion de la députée Rabiâa Najlaoui le 6 novembre 2012 avait permit au parti d'atteindre le nombre de députés affiliés nécessaire pour la constitution d’un groupe parlementaire autonome (10 membres) mais c’était sans compter sur la démission de Mouldi Zidi le 22 novembre 2012.