LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Youssef Lahrichi Headshot

Le gouffre... qui nous sépare du respect de la vie humaine

Publication: Mis à jour:
STADE MOHAMMED VI VIOLENCES RAJA
Imprimer

SPORT - Des voyous écervelés se sont lâchés samedi soir dans les tribunes du complexe sportif Mohammed V. Résultat: deux cadavres sont déjà enterrés et des dizaines souffrent encore de leurs blessures. Voilà! Des cons qui ont fait des conneries.

Mais n'y a-t-il pas un autre acte barbare commis par les architectes et les responsables de nos terrains nationaux? Comment osent-ils entourer les gradins d'une fosse de près de 4 mètres de profondeur sur 3 mètres de longueur (voir photo) empêchant tout accès à la pelouse en cas d'évacuation d'urgence, comme c'était le cas ce samedi soir?

Après le début des affrontements, des centaines de personnes ont voulu fuir mais n'ont pas trouvé le moyen (comme le montrent ces photos). Ceci a engendré un mouvement de foule et une bousculade causant, entre autres, la mort d'un jeune homme piétiné et asphyxié. Rappelons-nous les images du 13 novembre 2015 au stade de Saint Denis en région parisienne, quand il y a eu l'alerte attentat et que les gens sont descendus sur la pelouse pour éviter la bousculade dans les issues de sortie.

Quand va-t-on comprendre la gravité des mouvements de foule? Les onze morts au concert de Stati à Mawazine en 2009 ne suffisent pas? Ce qui arrive au Hajj ne nous apprend rien? Les gens s'entassent dans les gradins et à côté de ça on remplace l'échappatoire de la pelouse par un gouffre mortel! INHUMAIN! Cette atrocité architecturale donne une idée sur comment est considéré l'homme ou la femme qui vient au stade. On dirait qu'on le prend pour un lion affamé qu'on tient à garder isolé.

Evidemment, on sait pourquoi ils ont mis cette fosse. On sait que c'est pour éviter que des supporters ne pénètrent sur la pelouse. Or, ce problème se pose naturellement pour tous les stades au monde. Et nous avons tous des télés et nous savons comment sont les stades en Europe par exemple. Dans certains, il y a la piste d'athlétisme, mais dans la plupart, les spectateurs sont placés tellement proches de la pelouse qu'un joueur poli peut serrer la main d'un spectateur avant de lancer une touche.

Oui le supporter est placé plus proche de la pelouse que ne l'est un spectateur de théâtre par rapport à la scène. Oui parce qu'en plus des raisons de confort (on en discutera quand on y arrivera dans un futur lointain), ces gens respectent la vie de leurs concitoyens et préfèrent gérer les problèmes de sécurité par d'autres moyens qui ne mettent pas la vie de milliers de personnes en danger.

On renforce la sécurité à l'entrée et à l'intérieur des stades. On met en place des lois et on les applique convenablement contre chaque personne qui ose pénétrer le champ de jeu. On ne montre pas à la télé ceux qui se hasardent à accéder à la pelouse en recherche d'une minute de gloire... Mille et une solutions existent sans tendre de pièges mortels aux gens.

Le bilan aurait pu être beaucoup plus grave samedi dernier si l'agitation était plus importante au point que les gens aient été obligés de sauter pour fuir. Cette situation peut arriver dans le futur et ce gouffre existe dans plusieurs stades marocains et pas seulement au complexe Mohammed V.

Qu'on arrête alors de faire diversion avec ces sanctions de matchs à huis clos. Qu'on ose reconnaître les erreurs pour prévenir les drames futurs. Et s'il faut comparer entre le risque que des supporters accèdent à la pelouse et le risque de mort de supporters, je pense qu'il est temps que j'arrête ma violence contre ce clavier innocent.

LIRE AUSSI DANS LES BLOGS:
Close
Lundi 21 mars, enterrement d'Achraf, décédé samedi après les affrontements entre deux groupes de supporters du Raja.
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée