LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Youcef Zirem Headshot

Pérégrinations parisiennes: "Amours mortes", un roman pour aimer la littérature

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Deux femmes tombent amoureuses de deux écrivains, deux histoires captivantes et douloureuses, un seul livre pour les raconter avec des mots qui accrochent.

Il est, comme ça, des romans qui savent nous faire aimer la littérature. "Amours mortes" qui vient de sortir aux éditions Ovadia, de Laurence Biava en fait partie. C'est à Tunis qu'Elvira Belhaj, lycéenne, tombe sous le charme du romancier Valentin Paar qui va de pays en pays pour présenter ses créations. Valentin Paar n'ignore pas Elvira, mais c'est un être complexe qui semble vivre dans une autre planète. Pour lui, Elvira vient s'installer en région parisienne et entame un cycle universitaire en architecture. Elvira Belhaj qui a des origines guinéennes habite chez Agathe Klaer, une femme qui est également en relation avec l'écrivain Valentin Paar. En plus de nombreux malentendus, la passion pour le même homme va virer au drame. C'est alors une célèbre avocate qui prend la défense d'Elvira. Au moment même où elle est défendue, la jeune étudiante est malade, elle est atteinte d'une pneumonie. Dans ses plaidoiries, l'avocate cite les écrits de la jeune fille: "J'écrirais pour expliquer cette envie muette, ces moments, ces métaphores, ces soumissions, afin de traduire ce vide, ce coup d'épée dans l'eau, ces phrases types de l'homme trentenaire, cette crainte, cette plainte, la plainte dans ce relatif manque de profondeur, ce dialogue éternel de ceux qui se fouettent le sang et qui s'évaluent, mesurant les champs des possibles". Elvira avait aussi des désirs d'écriture, les mots étaient ses plus fidèles compagnons. C'est le cas de Clarisse Klarté, lectrice-blogueuse, qui s'éprend de l'écrivain Oracle Ballan. "L'amour n'a pas de prix" est le titre du roman que Clarisse Klarté tente d'écrire avec Oracle Ballan. Mais cette aventure amoureuse, entretenue par l'exaltation littéraire se termine dans le drame. La célèbre avocate, Maître Goetsch, va faire l'effort de sauver Clarisse. En défendant les deux femmes, l'avocate plaide pour le roman, pour la littérature, y compris le livre numérique. Les dernières découvertes dans le domaine de la communication sont fortement présentes dans cette fiction de Laurence Biava qui donne un cours de littérature à son lecteur, en parsemant son texte de références littéraires diverses. À bien des égards, "Amours mortes" est un livre à lire, à relire, un roman à offrir pour tous ceux qui attendent l'été pour plonger dans l'océan salvateur des mots. Et ils ne seront certainement pas déçus.